JoJo's Bizarre Adventure

JoJo's Bizarre Adventure

Titre original: 
JoJo no Kimyou na Bouken
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, fantastique, thriller, aventure, humour
Date de sortie originale: 
2012 (le 10 mai - Première saison), 2014 (le 4 avril - Deuxième saison Stardust Crusaders)
Date de sortie en France: 
2014 (le 4 avril)
Nombre d'épisodes: 
26 (saison 1 parties Phantom Blood et Battle Tendency) + 48 (saison 2 et 3 partie Stardust Crusaders) + 39 (saison 4 Diamond is Unbreakable) + 4 en cours (saison 5 partie Golden Wind)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
pareil
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, Blu-ray, streaming
Prix: 
Gratuit en streaming, prix variable selon DVD

Résumé des épisodes

Avis

Cet anime est à distinguer des OAV Jojo's Bizarre Adventure sorties il y a plus de vingt ans et qui reprenaient seulement la partie 3 du manga, Stardust Crusaders (enfin je suppose qu'à l'époque, la partie 3 devait être la dernière sortie en date). En 2012 voit le jour l'anime qui nous concerne ici où les nombreux studios japonais en charge de ce projet ont décidé de faire les choses proprement, c'est-à-dire adapter le manga original JoJo's Bizarre Adventure depuis son début. Carton plein pour cet anime qui a permis à la grande saga des JoJo's de revenir aux devants de la scène au Japon et de faire exploser sa popularité à l'international. 

Ça faisait bien longtemps que j'avais envie de me mettre à cette série. J'avais tâté de la partie 5 manga original, Vento Aureo ou Golden Wind en France (cherchez la logique lol) qui m'avait bien emballée, donc peu de temps s'en faut pour me lancer dans cet anime.
On m'avait dit que la qualité de la première partie était en deçà des suivantes, que l'auteur du manga se cherchait, n'était pas encore très inspiré. Pour ce qui est de cette version animée, je suis quand même conquise. J'adore cette ambiance très fraîche, à la fois tellement vintage de par le character design, les cernes noirs autour de chaque élément, les coloris, mais moderne de par les techniques d'animation. Ensuite, j'ai trouvé très intéressante et prenante l'émergence du conflit séculaire opposant la famille des Joestar à plusieurs ennemis, Dio Brando, les Hommes des Piliers, etc.
Il est vrai que c'est ultra kitsch aussi bien dans le scenario, le développement des pouvoirs du héros, l'exagération des sentiments de personnages. Mais tout cela est intentionnel et donne son charme si unique à la série. Sans ça en fait, je pense que ce début serait même bien terne, moi qui aime ce genre d'ambiance rétro, là nous somme servis. En plus on voit dès le début se profiler ce qui fera toute la réputation de la saga: des combats où il s'agit plus d'astuce pour triompher que d'attaquer en gros bourrin, des personnages super funky, les mythiques "JoJo Poses", les fameux Stands par la suite, j'en passe et des meilleures. Cet anime JoJo's Bizarre Adventure est du fun intégralement.
On peut reprocher quelques facilités dans le dénouement du scenario de la partie 2 Battle Tendency et de la partie 3 Stardust Crusaders, des retournements de situation qui tiennent plus du Deus Ex Machina que de la logique d'une capacité insoupçonnée. De plus, j'ai au pas mal de déceptions concernant plusieurs personnages tout au cours de la série, le Baron Zeppeli, Caesar, Lisa Lisa, Mohammed Abdul… Des personnages au potentiel énorme mais gâché. Toutefois, j'imagine que ces remarques vont davantage vers le manga original que l'anime qui a recherché la fidélité. Toutefois, une chose qui manque cruellement dans la version animée de Stardust Crusaders, les JoJo poses! On en voit quasiment aucune alors que les personnages en regorgent d'après les diverses illustrations que j'ai pu en voir. Elles peuvent paraître superflues, mais elles rajoutent un humour, très loin de ridiculiser qui au contraire renforcer encore plus la puissance de certaines scènes. Mais son aspect visuel reste quand même cool.
Justement, je reviens sur l'aspect graphique réussi de bout en bout. Chaque partie bénéficie de son propre style, à l'instar de l'évolution graphique du manga original. Ainsi, quand on change de génération, c'est un tout autre univers qu'on découvre sans pour autant perdre tout repère, et l'anime fait parfaitement ressortir cela. Le côté psychédélique dans l'utilisation de couleurs qui ne suivent pas la logique physique accentue parfaitement les ambiances et émotions véhiculées. L'anime peut être très gore aussi, ce qui rajoute d'autant plus de force pour les deux premières parties. Malheureusement pour Stardust Crusaders, la censure carbure à fond, si bien que certaines scènes en deviennent totalement dénaturées. Et la chose intéressante est de voir que la censure frappe toutes les lacérations qui peuvent arriver aux personnages, mais aussi tous les moments où Jotaro fume. Eh oui, Jotaro est mineur et le montrer en train de fumer, c'est mal. On se retrouve souvent avec de gros pâtés noirs alors que nous voyons tous qu'il est en train de cloper. Si un jour sort une version DVD ou blu-ray non censurée en France, je me jette dessus (pareil pour les deux premières parties cela dit  ).
Énorme point fort aussi pour la bande-son. Les doubleurs sont tous excellents dans leur rôle, les bruitages accompagnent à merveille chaque moment de l'anime. Je suis particulièrement fan du bruit provoqué par le déclenchement du pouvoir de The World par Dio, je me suis rejoué plusieurs fois les moments où il l'active pour réentendre ce son qui décuple la puissance et la terreur inspirant ce pouvoir. D'ailleurs, le fait que les opening, quand on approche de la fin d'une partie, contiennent le bruit correspondant aux images montrées est un petit coup de génie aussi pour faire frémir le téléspectateur jusqu'au bout. Comme si cela ne suffisait pas, les musiques nous rendent aussi une copie parfaite. On a tous les styles qui s'entremêlent au cours de la série et conviennent à merveille à chacune des situations. Rock, jazz, électro, dubstep, symphonie… On a même droit à du raï en thème musical des Hommes du Pilier dans la partie 2 Battle Tendency! Je ne crois pas avoir entendu ça un jour dans un anime, même dans Magi, The Labyrinth of Magic qui a pourtant certains morceaux orientalisant très typiques. Sans parler non plus des génériques qui déchirent tout et nous surprennent d'autant plus par les gros tubes utilisés en endings, ce qui fait parfaitement honneur à tous les noms des personnages faisant hommage à des chanteurs ou groupes de musique. Des génériques d'ailleurs tout aussi ingénieux dans le composition visuelle, chacun donne un aperçu subtile de dont sera fait la série sans spoiler. Je vous laisse revenir à la rubrique Openings/Endings pour plus de détail à leur sujet. 

Je ne taris pas d'éloges concernant cet anime. Pourtant je n'ai même pas encore lu en manga les parties correspondant à ce qui est sorti à ce jour en anime, mais cette adaptation excelle tellement qu'elle sonne comme une déclaration d'amour au manga original et à tous les fans qui peuvent revivre toute l'aventure. Évidemment, cet anime s'adresse tout autant à ceux qui ne connaissent pas du tout le manga original. Même si tout n'est pas parfait, JoJo's Bizarre Adventure a été ma piquouse d'adrénaline quotidienne pendant la période pendant laquelle j'ai regardé les épisodes. Ma partie préférée a été la 2, la mieux équilibrée entre histoire/personnages/suspense/humour, et puis Joseph reste le plus kiffant des JoJo; mais j'ai aimé toutes les parties, chacune pour des raisons différentes. JoJo's Bizarre Adventure, un anime définitivement JuJu-bilatoire! 

Hanoko, un épisode vu le 06/09/2015 puis tout de vu un mois après en se forçant à ne pas tout dévorer d'un coup. Bien sûre si une nouvelle saison sort, vue également aussitôt

À savoir qu'il existe également trois films nommés JoJo's Bizarre Adventure Re-edit qui sont des compilations des épisodes de la saison 1 de cet anime.

Hanoko

Wallpapers

Vous êtes ici