Tokyo Therapy

Tokyo Therapy

Titre original: 
Tokyo Counselor (東京カウンセラー)
Genre: 
Psychologique, drame, tranche de vie
Éditeur original: 
Houbunsha (prépublié dans Shuukan Manga Times)
Éditeur français: 
Komikku
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2016 (le 26 mai)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
200
Prix: 
8,50€

Avis

Les mangas parlant de médecins ne sont pas rares. En général, il s'agit souvent de chirurgiens dont les opérations peuvent avoir un côté un peu spectaculaire. Ici, nous allons dans une branche plus particulière de la santé, la psychothérapie. Notre héroïne est une psychologue qui intervient dans les cas où la psychiatrie n'a pas fonctionné où quand elle n'est pas encore nécessaire. Nous découvrons à tour de rôle les patients qu'elle va traiter et la manière dont elle s'y prendra. 

L'idée est intéressante car la psychologie humaine est éminemment propice à des récits poignants. De plus, l'originalité est de mise puisque les choses ne sont pas vues par exemple par des acteurs de drames humains, ni par un inspecteur de police. Choisir une psychologue comme personnage principal permet d'écarter un peu le point de vue manichéen. Nous ne sommes pas dans l'optique de punir mais le mal mais de se concentrer sur l'humain et sa guérison, sans jugement de valeur. Les cas que Shinjo doit traiter sont assez variés, allant de la violence conjugale à ses conflits internationaux.
Malgré ces bons atouts posés sur la table, le manga ne remporte pas vraiment la mise. En effet, on a du mal à se sentir réellement concerné par ce qui nous est raconté, car on ne voit pas assez les personnages pour réellement s'attacher à eux. De plus, on ne voit que les prémices des soins que Miwa apporte à ses patients. Elle pose les bonnes bases de la thérapie mais qui sait s'ils porteront réellement leur fruit sur le long terme. Le scenario semble donc à chaque fois se résoudre un peu trop facilement. On attend que Miwa tombe réellement sur un os. Cependant, sachant qu'il n'y a que deux tomes, on doute que le manga aille réellement en profondeur dans son concept. quelques pages laissent entrevoir la ve personnelle de Miwa, ce qui est plutôt appréciable mais qui n'apporte pas un véritable plus au manga pour le moment.
Le dessin est assez bon de manière générale, dans un style semi-réaliste. Néanmoins, on se demande pourquoi le character design de l'héroïne semble si bâclé à cause de son style très différent. On la croirait sortie de Knights of Sidonia. Ça jure avec le reste du manga, c'est dommage. 

La couverture de Tokyo Therapy laisse croire à une histoire de suspense et de mystère mais l'ambiance est autre. De bonne idées sur ce manga mais qui peinent à convaincre vraiment. 

Hanoko, un tome lu le 16/05/2017

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici