JoJo’s Bizarre Adventure

JoJo’s Bizarre Adventure

Titre original: 
JoJo no Kimyou na Bouken
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, action
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié dans Weekly Shounen Jump)
Éditeur français: 
J'ai lu puis Tonkam
Date de sortie originale: 
08/1987
Date de sortie en France: 
01/2002
Nombre de tomes: 
80 (terminé) + remakes
Nombre de tomes sortis en France: 
80
Nombre d'éditions en France: 
2
Couverture: 
Souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
5,50euros
Rythme de parution: 
Mensuel (terminé)

Résumé des tomes

Avis

"J'ai d'abord entendu parler de Jojo's bizarre adventure par deux articles d'Animeland, puis récemment voyant que sur tous les forums on me disait que c'était le meilleur shonen qui soit, forcément je m'y suis mis ^^. 

Tout d'abord un mot sur l'édition de J'ai lu, un reproche pour commencer, les guillements qui se placent souvent une ligne avant et après le texte, c'est pas très esthétique.
"
Par exemple
"
On se demande leur utilité d'ailleurs...
Et une édition plus grande ça aurait été extra, pour apprécier tout l'art d'Araki. 

Sinon on remarquera dans chaque tome l'arbre généalogique, le résumé des générations précédentes, et de temps en temps les fiches personnages, une récapitulation du chemin parcouru etc. Bien utile pour s'y retrouver dans un univers si vaste. 

"Génération" ? J'en profite donc pour vous parler de l'histoire. Jojo's compte à peu près 80 tomes répartis en 6 périodes, chaque nouveau démarrage correspond aux nouvelles aventures d'un des descendants de la famille Joestar. 
Libre à nous donc de commencer la lecture de ce titre par à peu près n'importe quel début de génération.
Sauf que moi j'ai commencé au beau milieu de nulle part, et c'est bon j'arrive à suivre sans problème =)
La progression de l'intrigue est claire, le style graphique est spécial (j'allais pas dire bizarre ça aurait été trop simple), enfin c'est surtout le charadesign et parfois les postures des mecs, mais bon rien de bien choquant, on s'y habitue en quelques chapitres, et peu à peu on se dit que c'est génial, parce que l'auteur a choisi le bon style qui correspond à l'histoire, tant parfois on se dit qu'il dessine vraiment des trucs incroyables, en un mot son style graphique est suffisament "maléable" pour laisser libre cours à toutes les trouvailles graphiques possibles. 

Jojo's a un statut un peu particulier : en effet il est considéré comme le père de tous les HXH, Naruto, Shaman King et co. On retrouve à peu près le même genre d'ambiance (pouvoirs spéciaux etc), mais regardez la date, ce titre a commencé en même temps que Dragon Ball =) Bon bien sûr les tomes publiés actuellemment sont un peu moins bien dessiné que ses homologues, mais si on compare les tomes parus en ce moment au Japon, Jojo's est en cran au dessus. Et au train où va l'édition française (mensuelle), vous vous rendrez compte bien assez tôt de sa magnificience. 

Mais franchement que vaut ce manga ? Il claque tout simplement. J'adore, c'est vraiment dépaysant. Les mecs se servent plus de leur tête que de leur "Stand" pour se débarrasser de leurs adversaires qui ont tous l'air plus imbattables les uns que les autres. 
J'ai lu les tomes qui correspondent à la troisième génération et je dois dire que pour chaque petite histoire j'ai été conquis, ya vraiment des supers chapitres dans chaque tome (leur passage en Inde, le combat dans les rêves, dans une "oreille", le chien contre l'aigle, par jeux vidéo interposés etc.)
Tous les 3 à 6 chapitres (en gros, parfois beaucoup plus), ils ont droit à un nouvel adversaire, ça permet à chaque fois des aventures originales et dynamiques. Cela rend également possible des tonnes de situations différentes, aucun adversaire ne se ressemble, et évite que les choses trainent en longueur. Chaque adversaire (et le Stand qui va avec) est bien pensé et son potentiel narratif est developpé le plus possible. 

Araki tire le maximum de chacun de ses personnages et des situations, mais aussi de lui même, il a fait plus de 80 tomes, de 13 à 28 c'est génial, alors comment qualifier la suite ? Je manque de superlatifs. 

Concernant la 6ème partie dont j'ai lu la moitié, le début m'a vachement plus, ensuite moins. Il faut préciser que le début c'était de la scantrad anglaise et que donc je comprenais bien ce qu'il se passait, ensuite c'est les tomes japonais que j'ai scrupuleusement examiné. Affaire à vérifier avec une édition lisible.
Quoi qu'il en soit c'est vraiment magnifique. Sans doute parce qu'on est dans une prison pour femme, que par voie de conséquence, on a des héroïnes, et Jolyne Kujoh, je suis vraiment tombé amoureux tellement elle est belle. 

Dans cette saga c'est particulièrement les yeux et les visages qui m'ont fascinés. Il y a des planches à encadrer. C'est en lisant la partie Stone Ocean que je me suis dit : "Faut vraiment qu'Araki revienne en France pour me dessiner un truc."
Sur le plan scénaristique, les premiers tomes nous balladent de surprises en surprises (découverte du pouvoir, de ses adversaires, de la prison), avec des combats vraiment bluffants de suspens. Ensuite j'ai l'impression que c'est un peu bourrin. On verra comment ça se poursuit. 

Le seul, l'unique, l'original. A consommer sans modération. Commencez la lecture et l'évidence vous sautera aux yeux, ce manga est excellent de part en part." 

Docteur Spider, 14/04/05

 

 

 

"Un petit post scriptum consacré à mon avis sur la 4ème partie. 
On retrouve le même mécanisme que pour la partie précédente, à savoir que les 1ers adversaires de notre héros sont des alliés dans les chapitres qui suivent. Pourquoi pas ? On se retrouve donc avec des petits duos qui affrontent comme d'habitude des adversaires survoltés. 
La particularité de cette partie, c'est qu'il n'y a pas vraiment de grand méchant qui vient structurer le tout (du moins dans les tomes centraux), force ou faiblesse, en tout cas l'auteur se permet d'inventer des adversaires qui ne font pas avancer la trame principale. Ainsi obtient-on des combats mémorables comme celui contre un restaurateur italien, dont la particularité est de créer des plats qui revigorent ses clients (grâce à son stand), ou bien encore celui contre l'esthéticienne qui permet à ses clients d'avoir un corps parfaits. Ou enfin lorsque Josuke veut arnaquer un ami aux dés.
Ils affrontent également des ennemis surprenants comme un bébé, un rat, ou une plante chat. Bref, cette partie est garnie de plusieurs dizaines de situations renversantes. A chaque fois nos héros auront des choix insolubles à faire. 
Il y a bien un grand méchant qui vient structurer la deuxième partie de l'histoire. Son idendité est secrète, même pour sa famille. L'auteur consacre de temps en temps quelques chapitres à son quotidien, et montre le casse-tête que c'est. C'est ce petit fil rouge qui nous conduit jusqu'a deux derniers tomes de l'histoire, un véritable feu d'artifice. 
Comme d'habitude l'auteur pousse dans leurs derniers retranchements nos héros, ce qui fait jubiler le lecteur. Et on observe le trait d'Araki s'améliorer encore et encore.  

Finalement j'ai bien aimé cette quatrième partie, même si elle n'est pas aussi trépidante que la troisième, elle n'en demeure pas moins bourrée de qualité, tant du point de vu du scénario que du dessin." 

Docteur Spider, 30/09/06

Tomes lus : 
1 à 2 en français
13 au 28 en français
29 au 46 en français (juillet à septembre 2006)
64 à 73 en anglais puis japonais

"Suite à l'arrêt du titre JoJo's Bizarre Adventure à la fin de la saison 4, faute de lecteurs et d'éditeur assez solide (J'ai Lu a arrêté ses activités mangas par la même occasion), Tonkam reprend les rennes mais avec le titre de cette génération/saison/partie :Golden Wind (et écrit en miniscule, Jojo's Bizarre adventure), histoire de ne pas effrayer les nouveaux lecteurs qui pourraient penser qu'ils doivent lire les 46 tomes qui précèdent. On peut se passer de leur lecture car à chaque saison correspond un nouveau personnage et un saut dans le temps. Mais les précédents tomes sont tellement géniaux que vous auriez tort de vous en passer. 

Concernant l'édition Tonkam, ouvre la qualité du papier et du collage qui est soumis à fluctuation, le truc qui m'a titillé est d'avoir mis "attaque stand" ou "pouvoir stand" lorsque l'édition J'ai lu aurait mis Stand tout court, ou "attaqué par un Stand". Je ne sais pas si les nouveaux lecteurs y prêteront attention. Beaucoup plus grave sont les petits points noirs sur certaines images, dû à un scannage bas de gamme, et ça ça craint à mort pour une série comme Jojo's.  

Que vaut donc cette cuvée ? Passé les 3 chapitres d'introduction qui font la transition avec la génération précédente par le personnage de Koichi, on entre dans le vif du sujet, "Gio Gio" se frottant à des manieurs de stand... de la mafia, lui même souhaitant devenir un grand gangster. Un mélange des genres prometteurs. 

Bien sûr le dessin est toujours aussi génial, original, léché, gay, détaillé, et bien gore quand il faut. Un modèle pour tous les mangakas en herbe (ça vous changera des filles aux gros seins avec mini-culotte). Les corps sont hypermalléable et Araki peut tout faire, surtout les choses les plus bizarres (dégonfler les corps... pour ne donner qu'un exemple). 

Les combats restent toujours autant cérébraux, il s'agira à chaque fois de percer l'énigme du stand adverse, et bien qu'ils soient une petits équipe de malfrats, on est souvent à du un contre un. On ne change pas une formule qui gagne ! 

Ca m'a fait le plus grand bien de me remettre à cette série, j'attends la suite avec im-pa-tience." 

Docteur Spider, 3 tomes lus, 28/10/07

Pour voir l'adaptation en OAV de la 3ème génération : Jojo's Bizarre Adventure
Pour l'anime sorti en 2012, c'est par ici: JoJo's Bizarre Adventure
Ou le jeu vidéo adapté: Jojo's Bizarre Adventure - All Star Battle

Voir également le pendant living dead : Reiko the zombie shop

 

Docteur Spider
Hanoko

Wallpapers

wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)wallpaper/fond d'écran JoJo’s Bizarre Adventure (Shōnen)

Vous êtes ici