Tokyo Ghoul

Tokyo Ghoul

Titre original: 
Tokyo Ghoul
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, horreur, action, drame
Date de sortie originale: 
2014 (le 3 juillet, saison 1) - 2015 (le 8 janvier, saison 2)
Date de sortie en France: 
2014 (le 4 juillet) - 2015 (le 8 janvier, saison 2)
Nombre d'épisodes: 
12 + 12 (saison 2 Tokyo Ghoul √A)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
24
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming, DVD, blu-ray
Prix: 
abonnement streaming

Avis

Après les vampires et les loups-garous, nous voici avec une histoire de goules, des créatures mi-humaines mi-zombis qui infestent Tokyo. Nous suivons la sombre aventure d'un jeune homme qui devient l'un d'eux contre son gré et va devoir apprendre à vivre avec ses congénères. En effet, il semble qu'il y ait des gangs parmi les Goules, avec des règles très strictes à suivre et gare à ceux qui les enfreignent...  

Tokyo Ghoul s'annonçait donc très violent et assez malsain puisque notre héros allait semble-t-il devoir dévorer des humains par la suite. Puis très vite, des membres du café Anteikou lui mettent le grappin dessus et lui font découvrir une alternative au massacre. Ensuite, une sorte de train-train quotidien s'installe le temps de quelques épisodes tandis que progressivement d'autres personnages sont introduits.
Je ne cacherai pas une certaine déception après avoir vu toute la série par rapport aux promesses du premier épisode. Le début de la série nous fait croire que nous aurons un véritable calvaire psychologique où l'horreur sera à son paroxysme quotidiennement avec ces Goules qui doivent dévorer les humains pour survivre. Je m'attendais à une lutte infernale et viscérale du héros qui voudra lutter contre sa condition, mais cet aspect est très vite évincé pour laisser place à an anime d'action.
Les Goules ne sont pas ici d'horribles monstres sanguinaires, mais des créatures dotées de pouvoirs très stylisées qui sortent de nulle part et pourvues d'yeux rouges et noirs qui donne un charme gothique assez séduisant. Leur soif de sang semble assez facile à restreindre et ils semblent tous capables de rester naturels en présence d'humain normal s'ils ne sont pas en manque.
Tokyo Ghoul développe la réflexion sur la possibilité de coexistence entre deux espèces a priori incompatibles, Goules VS humains donc. Plus grossièrement il s'agit aussi de la question de comprendre autrui et de la peur des différences qui engendre la violence. Ce genre d'histoire est Ô combien éculé (la série Supernatural a fait le tour du sujet en long, en large et en travers), le traitement de cette problématique dans Tokyo Ghoul n'apporte pas grand-chose de nouveau.
L'intrigue elle-même reste très superficielle. Au début, on nous branche sur le mystère lié à la mort de Rize, puis presque plus rien, à part quelques mentions de temps à autres. On se doute que cela sera résolu dans une éventuelle saison 2 (ou dans le manga original), mais ça reste terriblement frustrant quand on nous refourgue à la place un scenario dont on se fiche un peu.  

Pour autant, tout cela ne fait pas de Tokyo Ghoul un mauvais anime. Si le fond demeure plus que discutable, la forme est largement plus convaincante. Déjà, l'anime possède une belle brochette de personnages intéressants. Même si tous ne sont pas réussis, voire assez grotesques, chacun pourra y trouver son compte. Tous ces personnages interagissent, des liens parfois inattendus se créent, bref de quoi captiver l'attention des téléspectateurs.
Pour les amateurs d'action et d'hémoglobine, Tokyo Ghoul remplit largement le contrat. Visuellement, le premier épisode claque, j'ai adoré les vues en travelling sur les buildings qui sont grandioses. Les combats tout au long de la série sont extrêmement soignés et nerveux, c'est un plaisir à regarder. D'ailleurs, il semble que l'équipe technique ait tout donné là-dessus, car la réalisation sur le reste de la série est très moyenne. De plus, je ne suis pas très fan du dessin des personnage qui me semble bien moins fin que dans le manga original Tokyo Ghoul.  

Tokyo Ghoul est une série moyennement bonne dans l'ensemble. Elle est bien plus réussie en tant que série d'action que série dramatique et psychologique ce qui fait un bon divertissement sanglant, mais c'est regrettable car on nous a promis un thriller psychologique et horrible dans le premier épisode. Le résultat fera bien plus shonen, certes très gore, que véritable seinen. On attend bien sûr la saison 2 pour voir comment tout ça va évoluer. 

Hanoko, un épisode vu le 22/07/2014 puis tout de vu

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici