Sirius the Jaeger

Sirius the Jaeger

Titre original: 
天狼 Sirius the Jaeger
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, action
Date de sortie originale: 
12 juillet 2018
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
12
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, blu-ray, fansub

Opening/Ending

Opening: "Sirius" par Kishida Kyôdan & The Akeboshi Rockets
Ending: "Hoshie" par Sajou no Hana

Avis

Embarquez-vous dans une chasse aux vampires sans merci, aux côtés des Jaegers, une équipe burlesque de chasseurs hors pairs. Ils n'hésitent pas à traverser le monde pour accomplir leur mission. Cette troupe aboutit ainsi au Japon pour débusquer les suceurs de sang qui croyaient y trouver refuge.
Le premier épisode mêle action effrénée et hémoglobine avec un soupçon d'enquête. En effet, les vampires se dissimulent parmi les hommes et usent de leur influence pour masquer leur nature. Il faut donc ruser pour les dénicher. L'anime commence plutôt bien, présentant dès le début un nombre conséquent de personnages: les Jaegers, les vampires, quelques membres de la police, une riche famille japonaise etc. Tous semblent avoir une histoire intéressante qui donne envie de continuer.

Par la suite, on découvre le complot qui se cache derrière la menace de vampires, impliquant le héros ainsi que ses racines. L’anime prend alors une tournure un peu bancale, entre mélodrame d’une famille, sans cesse rappelé à nous comme si nous n’avions pas compris la première fois, et le mystère du fameux Arc de Sirius après lequel tout le monde court. Et à côté, de nombreux autres éléments intéressants mais mal exploités.

On a l’impression que l’histoire de cet anime, à côté de son fil conducteur, a expérimenté de nombreux éléments de scenario au fur et à mesure, les délaissant parfois. Le côté secret d’état lié aux vampires apparaît mais se retrouve vite écarté. Le côté enquête passe aussi un peu à la trappe car au final, les vampires ne sont pas si discrets que cela. Dans la fin de la série, une justification aux actes de vampires est ajoutée un peu à l’arrache, histoire de ne pas être trop dans le manichéen, mais ça arrive trop tard pour qu’on y accorde vraiment de l’importance.

Beaucoup de gâchis aussi au niveau des personnages. Malgré un bon casting de début (en dépit des clichés), la plupart se retrouve relégués au second plan, surtout concernant l’équipe du héros. C’est vraiment dommage, on avait vraiment envie de les voir tous mis en valeur. À l’inverse, du côté des vampires, ils perdent très vite en charisme pour devenir ternes. Et au milieu de tout ça, une nénette absolument inutile qui vient squatter partout.

Une constante au moins, la qualité de l’animation. L’anime dispose d’une animation vraiment léchée, qui ne diminue pas au fil des épisodes. Et les combats en mettent plein la vue, avec des personnages qui redoublent de prouesses martiales, parfois à outrance, ce n’est pas forcément justifié que les personnages se battent de cette manière mais qu’importe.

 

Un anime plein de bonnes intentions niveau histoire mais qui part dans beaucoup de directions, bifurque, fait volte-face et se perd.

Hanoko, série vue du 30/07/2018 au 16/10/2018

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici