Teach Me Love

Teach Me Love

Titre original: 
Hitorijime - Choukyou Ganbou (ひとりじめ~調教願望~)
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, tranche de vie, humour, érotique
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublication dans Mobile Flower)
Éditeur français: 
Soleil Manga (collection Shojo)
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2016 (le 13 avril)
Nombre de tomes: 
10 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
10
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
Trimestriel

Résumé des tomes

Avis

Un dragueur de première, une intello acariâtre... A priori le couple le plus improbable qui puisse se former. Cependant n'importe quel Shôjo vous les caserait ensemble immanquablement. Teach Me Love en fait de même, non pas pour le plaisir niais de relater une romance impossible, mais à l'inverse en la rendant plausible grâce à des traits de personnalité cachés... Une libido abondante de la part de Rei qui entend mettre le grappin sur Mahiro par tous les moyens!  

L'histoire de ce premier volume est très drôle bien sûr grâce à ses deux protagonistes. Rei manipule sans vergogne et recourt au chantage pour forcer Mahiro à se consacrer à la faire jouir, ce qui perturbe grandement Mahiro, pourtant queutard mais peu habitué à se faire mener en bateau par une nana. Teach me Love raconte une romance de lycéens totalement décomplexée et érotique. Elle ne manquera pas de faire rire à travers tous les plans de Rei qui fait du rentre-dedans pour obtenir ce qu'elle convoite. Ce qui rend la chose encore plus amusante est qu'elle arbore un regard à la fois mignon et obscène pour demander à Mahiro qu'il l'envoie au septième ciel. Nous sommes donc très loin des Shôjo agaçants à l'héroïne fade complètement sous l'emprise de son beau prétendant.
D'ailleurs il n'est peut-être pas anodin de remarquer que le style de l'auteure s'apparente plus à du Shônen romantique que du Shojo. Son trait plus affirmé, ses compositions de pages, ses tramages... Et aussi une qualité de dessin qu'on trouve rarement dans les shojo de base. En effet Teach me Love se pare notamment d'un très bon travail d'anatomie des personnages parfaitement mis à profit pour toutes les scènes coquines du manga. Un aspect du dessin souvent négligé dans les Shojo. Vraiment, les pages sont très belles. Mon seul reproche irait au character design, peut-être trop passe-partout. 
Enfin tout ça, c'était au début. Malheureusement, après avoir lu six tomes, le manga vire de plus en plus sur du shojo médiocre, à tous les niveaux. Rei perd progressivement son caractère filou et autoritaire pour devenir presque niaise, avec son concentré de libido en plus. Mahiro lui n'évolue plus trop mais c'est aussi parce qu'il est moins mis en scène. Des pseudo-obstacles ultra cliché viendront contrarier nos héros, donnant l'impression que la mangaka brode pour prolonger son œuvre, sans véritable idée derrière. Elle le dit elle-même que c'est la première fois qu'un de ses manga dure si longtemps et qu'il devait se terminer en un tome au départ. Même niveau dessin, on revient à du shojo comme je les déteste, avec des trames de motifs en surabondance et des personnages qui n'ont plus rien à voir avec le début. En particulier pour Mahiro qui n'a vraiment plus la même en l'espace de cinq tomes. 

Dans Teach me Love, on se rince l'oeil, on se marre, on se laisse prendre au petit jeu du chat et de la souris entre les deux héros. Malheureusement, comme je le craignais dès le départ, le fun du début s'estompe avec le temps. Je vous conseille quand même le tome et le deux, la suite est dispensable.

Hanoko, un tome lu le 26/04/2016 puis 6 tomes en novembre 2018

Wallpapers

wallpaper/fond d'écran Teach Me Love (Shōjo)

Vous êtes ici