Liar Game

Liar Game

Titre original: 
Liar Game (ライアーゲーム)
Auteur(s): 
Genre: 
Thriller, psychologique
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié dans Shuukan Young Jump)
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2010 (juin)
Nombre de tomes: 
19 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
19
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224
Prix: 
7,90€
Rythme de parution: 
Terminé (Selon parution japonaise)

Résumé des tomes

Avis

Les jeux d'argent peuvent faire basculer votre vie, mais ici, point de casinos ni de paris en ligne, le tournoi du Liar Game vous entraînera dans un tourbillon infernal de méfiance et de sournoiserie où se serrer les coudes sera périlleux... 

Le principe: des personnes sont choisies à leur insu pour participer à un tournoi où des sommes astronomiques sont mises en jeu. Les participants, plus ou moins pris au dépourvus doivent absolument ne pas perdre la mise qu'on leur prête pour le jeu sans quoi ils devront la rembourser, quitte à s'endetter pour la vie et si cela ne s'avère pas suffisant, qui sait ce qui pourrait leur arriver...
Le principe du Liar Game paraît très simple au début car lors de la première partie, on voit évidemment que si les deux adversaires sont parfaitement honnêtes et sincère entre eux, ils peuvent s'en sortir sans problème. Mais progressivement, toute la complexité du jeu se révèle avec les différents personnages qui sont loin d'être aussi honnêtes que Nao. C'est là qu'Akiyama entre en jeu pour contrebalancer l'extrême naïveté de notre héroïne.
Le manga entretient parfaitement le suspense et les moments de tension et de soulagement sont très bien dosés. De plus, à chaque fois que l'on croit Nao tirée d'affaire, une nouvelle péripétie s'engrange, la propulsant au coeur du jeu diabolique. Au début, elle est tellement agaçante de par sa crédulité sans borne, mais au fur et à mesure, surtout à partir du tome 3, elle commence à prendre un peu de poil de la bête sans trahir son personnage pour autant. Akiyama quant à lui est assez charismatique, tel un L de Death Note, on s'attache beaucoup à lui et on suit son évolution avec entrain. Les personnages secondaires semblent au début avoir un rôle mineur, mais certains se démarquent, comme Fukunaga qui paraît détestable mais que j'aime assez quand même, il a une certaine classe. Et pour une fois dans une fiction les drag-queens ne sont pas des gâteux ultra maniérés comme les clichés veulent nous les montrer.
Le plus extraordinaire, c'est que même après une dizaine de volume, l'histoire toujours aussi intense et l'auteur semble déborder d'imagination. De très nombreux jeux sont réinvestis et à chaque fois, les parties s'annoncent plus corsées que les précédentes. Cela devient presque incroyable de voir combien l'auteur réussit à renouveler l'histoire tout en gardant le même principe. La seule chose que j'aurais à reprocher est peut-être la surabondance de retournements de situation dont on sature parfois. On décroche un peu par moment car les choses deviennent trop compliquées mais ça reste prenant quand même.
Les dessins sont bons en général, mais de temps à autres les visages sont dessinés de façon assez bizarre. Nao a une drôle de tête quand elle est en proie à la terreur ou au chagrin. On remarque aussi certaines perspectives peu habiles. Le trait de l'auteur reste agréable, mais il est peut-être trop rigide, avec les cernes noirs des personnages très marqués et réguliers. Ça manque donc parfois de légèreté. Mais globalement, les émotions sont bien retransmises et le character design réussi. 

Un très bon titre que voilà pour tout fan de grand suspense, le scénario est bien trouvé!

Hanoko, quatre tomes lus, le 06/01/2011

 

"Liar Game bénéficie d'une amorce de scénario originale : une fille trop honnête et honnête se voit remettre 100 millions de yens pour participer à un jeu qui consiste à mentir. Il s'agit d'un manga cérébral à la Death Note dans lequel on essaye de prendre un voire deux coups d'avance sur son adversaire. Tout passe ainsi par les dialogues, mais ça ne m'a pas gonflé (sauf peut être la dernière partie du tome 3 où j'ai commencé à saturer).  

Si le titre est pour le moment entraînant, je suis un peu effrayé par le fait que le manga soit à 15 tomes en cours au Japon. La série risque de s'essouffler. 6-8 tomes ça aurait été amplement suffisant."  

Docteur Spider, 3 tomes lus, 25/09/13

Fiche associée: le drama adapté de ce manga Liar Game en deux saisons. À noter qu'un film est sorti Liar Game the Final Stage est sorti faisant suite au drama. 

Dans le même style mais en moins bien à mon avis, vous pouvez tester Judge.

Hanoko

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici