Rudolf Turkey

Rudolf Turkey

Titre original: 
Rudolf Turkey (ルドルフ・ターキー)
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, action, ecchi
Éditeur original: 
Enterbrain (prépublié dans Fellows! puis dans Harta)
Éditeur français: 
Enterbrain
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
9 octobre 2014
Nombre de tomes: 
7 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
7
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,90€
Rythme de parution: 
Selon parution japonaise

Résumé des tomes

Avis

Bienvenue dans le pays de l’exubérance et de l’excès à l’époque de son plein essor. Venez visiter la ville haute en animation où tous les vices et corruptions règnent impunément en maîtres. Vos guides : le sulfureux Rudolf Turkey et ses deux fidèles assistants qui vous assureront une visite des plus endiablées! 

Nous découvrons l’aventure d’un homme, à la fois politicien et business man, qui s’adonne joyeusement à la luxure et au chantage pour profiter à ses affaires. Arrogant, moqueur et très joueur, il n’hésitera pas à se lancer des défis farfelus, toujours soutenu par ses deux acolytes qui semblent plus les pieds sur terre. Un manga pêchu qui ne manque ni d’humour ni d’action et encore moins de nanas de sexy bien sûr! Chaque chapitre de ce premier tome introductif est très drôle grâce à son scenario et surtout à ses personnages tous plus délirants les uns que les autres. L’auteur met en scène de nombreux stéréotypes et en joue très habilement pour nous servir une comédie mouvementée efficace. De plus, l’ambiance des années cinquante aux États-Unis donne un charme tout particulier, rare dans le monde du manga.
J’ai également été séduite par les dessins qui sont d’une excellente qualité. L’auteure a très bon coup de crayon, un bel encrage, des compositions dynamiques et des character designs soignés. Même des personnages mineurs auront droit à un look sympa, j’espère bien que nous reverrons les deux voleurs rigolos que se sont fait gauler à la banque par exemple ^^. Ce qui m’a aussi interpelée est une grande ressemblance avec les dessins de Kohta Hirano. Dans Rudolf Turkey, on retrouve énormément de mimiques et expressions du regard rappelant des personnages du classique Hellsing, ce qui n’est pas pour me déplaire loin de là. Rassurez-vous, il n’est point question de plagiat. Le dessin est un vrai régal de manière générale, dont je me suis délectée à chaque page!
Malheureusement, le manga tombe dans certaines facilités au niveau du scenario. Si le début est marrant et intrigant, La fin déçoit beaucoup, en grande aprtie parce que l’autrice n’a pas été au bout de son idée et reste dans le bien pensant. Rudolft qui apparaît au début comme un salaud désinvolte, finit par devenir bien sage et un type sympa, malgré ses accès de colère, qui ne sont pas forcément porteurs de conséquences donc. Et l’histoire va devenir trop prévisible pour se tourner vers le plus gros cliché des shonen: la force de l’amitié. 

Rudolf Turkey est un manga super fun flanqué d’un dessin qui claque. Dommage que l’autrice manque encore de maturité du point de vue du scenario pour rendre son manga prenant jusqu’au bout.  

Hanoko, un tome lu le 12/10/2014 puis tout de lu fin 2018.

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Rudolf Turkey / Rudolf Turkey (ルドルフ・ターキー) (Seinen)Wallpaper/fond d'écran Rudolf Turkey / Rudolf Turkey (ルドルフ・ターキー) (Seinen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici