Kingdom Hearts 358/2

Kingdom Hearts 358/2

Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
RPG
Console(s): 
Nintendo DS
Éditeur: 
Square-Enix
Développeur: 
Square-Enix
Date de sortie originale: 
30 mai 2009
Date de sortie en France: 
9 octobre 2009
Support: 
Cartouche
Nombre de joueurs: 
1 à 4
Jouable en ligne: 
Oui
Prix: 
40€
Public conseillé: 
12 ans et +

Test

Kingdom Hearts 358/2 est le nouveau jeu de cette série, née à la base par un accord entre Square-Enix et Disney. A l'origine, une fusion entre Final Fantasy et Disney, il est devenu une histoire très complexe dont ce dernier rajoute de nombreux éléments. 

Replongeons nous dans l'histoire du jeu (en essayant de ne pas trop révéler l'histoire). Kingdom Hearts 358/2 se situe en parallèle de Kingdom Hearts : Chain of Memories, sorti sur GBA. Alors que Sora et Riku exploraient le Manoir Oblivion (où on découvrit l'Organisation 13 avec certains membres), Roxas intégra à son tour l'Organisation sous le numéro "XIII", formé par le numéro VIII Axel. Il assistera ainsi au recrutement de la XIVème membre, nommée Xion, se révélant être très spéciale. 

Autant dire que pour un jeu DS, Square-Enix a sorti du lourd. C'est d'une qualité digne de Final Fantasy IX que la DS nous sort des graphismes pour ce jeu. Autant vous dire qu'on voit un jeu qui exploite convenablement les capacités de la DS sur ce point. Et niveau cinématiques... Oh mon dieu! Dire que c'est beau, c'est les insulter!
Niveau musiques, vous aurez le plaisir de retrouver des thèmes déjà existants des autres opus, dans une qualité proche du CD (mais quand même inférieure, ce n'est qu'une DS), ainsi que quelques musiques inédites, comme le thème de Xion. Vos oreilles seront servies! 

La jouabilité mérite un paragraphe en lui même: Vous aurez, à l'instar du second épisode PS2, 3 niveaux de difficultés: Facile, Normal et Expert. La difficulté sera cette fois bien dosée, avec des boss boss hautement difficiles si vous n'avez pas réglé correctement vos panneaux (Nous y reviendrons plus tard.) Toutefois, malgré cela, un défaut majeur ternit la qualité de ce jeu: la caméra. l'absence de stick analogique se fait fortement ressentir, et la caméra est bien souvent hasardeuse. Heureusement qu'au fil du jeu, ils proposeront un mode 2 de caméra, où vous pourrez la contrôler avec les boutons L/R. Dommage qu'on ne l'ait pas dès le début. 

Maintenant, le système de jeu. Venons en de suite aux panneaux
«Panneaux? Tu étudierais pas un peu trop ton code de la route toi?»
Non non, aucun rapport avec eux. Il s'agit en réalité d'un plateau où vous y mettrez divers "panneaux" dans les cases, offrant diverses capacités. Sans eux, vous ne pourrez ni apprendre de magies, ni monter en niveau ou changer d'armes. Par exemple, un panneau "Niveau +" permettra de monter d'un niveau. Il y a aussi des panneaux multiples, qui peuvent par exemple augmenter la capacité d'un panneau précis. L'exemple parfait est les doubleurs de niveaux, ou chaque panneau "Niveau +" posé dans les cases concernées feront augmenter de deux niveaux, au lieu d'un! A chaque mission de Saix accomplie, vous gagnerez une nouvelle case vide sur votre plateau (jusque 3 plateaux maximum) pour augmenter vos capacités. 

Les fameux panneaux

 

Que serait un A-RPG sans scénario? Et là, il y a du bon comme du mauvais. L'histoire est tout simplement excellente, et s'intègre parfaitement bien dans le scénario déjà effectué des précédents opus (rappelons que cet épisode se passe avant Kingdom Hearts 2), avec des rebondissements pouvant vous surprendre fortement. Le souci, en retour, c'est justement la longueur: toute la partie intéressante aura lieu à partir de la moitié du jeu, la première partie est tout simplement ennuyeuse, où vous effectuez sans broncher des missions données par votre supérieur. Franchement dommage de ce déséquilibre, on aurait pu avoir certainement le meilleur jeu pour la DS. 

 


Aujourd'hui, Saix a demandé à Roxas et Axel de combattre un puissant Sans Coeur au Chateau de la Bête.

 

Enfin, les modes de jeux: il en existe 3: Scénario, Epreuves et Missions. Le scénario, c'est l'histoire normale, rien à redire là dessus. A chaque niveau de scénario effectué, on peut acquérir des jetons ou des blasons débloquant des épreuves et des missions (on peut refaire chaque niveau à l'infini!)
Les épreuves consistent à refaire les niveaux avec une difficulté supérieure, et avec quelques handicaps (par exemple, sur une épreuve, on peut ne pas pouvoir se soigner et avoir les ennemis plus puissants). Les épreuves dites "SP" sont tout simplement très difficiles, avec bien souvent une montée de niveau ennemi supérieure à 40. A chaque épreuve finie, et selon les conditions, on peut gagner un, deux voire trois blasons d'épreuves -uniques- qui permettent d'acquérir de nouveaux bonus. (par exemple: un panneau de montée de niveau, ou une nouvelle arme)
Enfin, les missions consistent à refaire, encore une fois, les niveaux, mais à la différence des épreuves, on refait exactement le même niveau sans handicap. La différence est que cette fois, on le fait avec l'un des membres de l'Organisation 13 que l'on choisit (ou certains autres personnages à débloquer). L'autre particularité est qu'on peut les faire par le mode "sans fil", jusqu'à 4 joueurs. Hélas, pas de Wifi, il faut obligatoirement avoir des amis IRL pour pouvoir les faire. Encore une fois, les missions permettent de débloquer des jetons de missions, cette fois ci renouvelables (Un jeton si la mission a déjà été faite), et permettant encore d'acquérir quelques bonus bien utiles. 

 


Le choix du personnage des missions, avec ses statistiques. Chaque personnage est unique!

 


Une mission en multijoueurs, avec quelques personnages secrets à débloquer! A vous de trouver comment!

 

En résumé, un jeu absolument vital pour ceux qui adorent les Kingdom Hearts, malgré ses défauts. Et pour ceux qui n'ont pas suivi la série, vous aurez quand même un très bon A-RPG même si vous serez totalement largués niveau scénario, il faut malheureusement avoir fait les 3 épisodes sortis avant pour bien comprendre l'histoire. 

Kosnyru le 30/11/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici