Suikoden V - Le Château de l'Aurore

Suikoden V - Le Château de l'Aurore

Titre original: 
Gensosuikoden
Auteur(s): 
Genre: 
Aventure, drame, fantastique, action
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Kazé
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2010
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original

Avis

"Je n'ai pas joué au jeu dont découle le présent shônen. Je ne pourrai donc vous dire si l'adaptation est fidèle ou non.
L'histoire nous plonge dans le quotidien d'apparence peu mouvementé du prince Ardil, fils de la souveraine du royaume de Falena. Celui-ci est en paix, rien ne semble pouvoir troubler sa tranquillité. Cependant, à grands coups de complots politiques et sous couvert de l'évènement de l'année, l'ennemi tente de prendre le pouvoir. La soeur d'Ardil, la princesse héritière Lym, est en âge de prendre époux. Pour ce faire, des jeux sont traditionnellement organisés, et le vainqueur se marie donc avec la future souveraine du royaume de Falena. Bien entendu, cet élément va devenir la pièce maîtresse ennemie d'un échiquier diabolique...
Les ficelles de ce manga me sont un peu passées au dessus de la tête. Je n'apprécie guère les histoires politiques, leurs intrications étant souvent bien trop complexes pour moi. Pour le coup, je trouve que cela dépasse le cadre du divertissement et nous force trop à réfléchir. Dans un jeu vidéo, effectivement, cela peut être très intéressant. Dans un manga, l'intérêt est moindre car nous ne sommes que passifs de l'action. De plus, et c'est traditionnel à la série des Suikoden, il y a beaucoup de personnages. Il m'a paru parfois difficile de faire le jour sur chacun d'entre eux, traîtrises et alliances sont légion et les retournements de situation importants.
Le côté dramatique de l'histoire réside également dans l'obligation de la petite princesse de se marier et de reprendre les rennes du royaume. Elle a une dizaine d'années mais se comporte déjà comme une grande, bien que son côté enfant ressorte régulièrement. C'est, à mon sens, le personnage le plus attachant et travaillé de la série. Le prince Ardil, protagoniste principal, manque de charisme. C'est un héros lambda, qui ne veut que le bien de son peuple et de sa famille, malgré son manque de pouvoir ; Il n'est que le frère de la future reine. Les personnages annexes, les chevaliers de la reine ou encore les membres des familles "adverses", sont trop nombreux pour qu'on puisse s'y intéresser réellement. Dommage, car il semblait exister des intrigues intéressantes pour bon nombre d'entre eux.
Le dessin de ce manga est de bonne facture. Le chara-design est appréciable, les vêtements et décors ont eu droit à un traitement raffiné et détaillé. Les scènes d'action manquent de dynamisme. En somme, un rendu plutôt classique.
Petit point qui me semble un peu abusé : à la fin du second tome, nous avons droit à... l'épilogue probable, deux tomes avant la fin du bouquin. Dans le genre "je te spoile la fin", ça se pose là !  

Bref, un shônen sympa mais qui nous fait préférer la version jeu vidéo. 

DDG, le 15/01/14, 3 tomes lus.

Autre manga Suikoden : Suikoden III - Les Héritiers du Destin.
Des jeux vidéo Suikoden : Suikoden Tierkreis.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici