Puella Magi Madoka Magica

Puella Magi Madoka Magica

Titre original: 
Mahou Shoujo Madoka Magica
Genre: 
Magical girl, drame, action, fantastique
Éditeur original: 
Houbunsha
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,5€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

"Adepte de l'anime Puella Magi Madoka Magica, je me suis ruée sans vergogne sur le manga dès sa sortie. Mais ma déception est grande.
L'histoire du manga suit plutôt bien celle de l'anime. Madoka est une collégienne comme tout le monde, avec des amies et une petite vie bien rangée. Suite à un rêve, elle rencontre une inquiétante demoiselle la mettant en garde. Elle la retrouve quelques temps plus tard, tentant de tuer un étrange animal parlant. Madoka sauve le dénommé Kyubei, qui lui fait une proposition intrigante : devenir une Puella Magi, une demoiselle protégeant les humains des sorcières, comme la jolie Mami qu'elle rencontre dans la foulée. En contrepartie, Kyubei réalisera un de ses voeux les plus chers.
Si la ressemblance entre les deux supports est louable, je regrette franchement la manière dont l'histoire est exploitée dans le manga. Tout va très vite, trop vite, c'est à la limite du bâclé. Les éléments si capitaux et si secrets des personnages dans l'anime sont dévoilés comme un rien et en deux secondes. Le format n'aide certes pas ; trois tomes pour un anime pareil, à l'histoire si riche, c'était vouloir mettre une baleine dans un couloir.
Ainsi donc, tout l'aspect psychologique des personnages et de l'histoire en soit est passée à la trappe. Alors oui, on sent bien que Madoka hésite, que les évènements prennent très vite un tournant dramatique pour elle et ses amies.. Mais c'est tout. Dans le premier tome, on passe sur tout ce qui faisait la grandeur de l'anime. L'histoire de Mami, l'insistance louche de Kyoubei. Qui d'ailleurs perd tout son aspect inquiétant qu'il avait dans l'anime. Sous format papier, la petite boule de poils est expressive, mignonne, naïve. Tout l'inverse de la version animée. De fait, le manga tombe limite dans shôjo alors que le seinen allait tellement bien à l'anime...
Même si le chara-design reste fidèle à l'original, les personnages semblent avoir perdu en charisme. Peut-être est-ce à cause du rythme soutenu de l'histoire ? De manière générale, faire passer des émotions est plus facile en anime que sur papier. Toujours est-il que c'est possible de rendre des personnages expressifs en manga. Là, c'est limité. D'autant que, graphiquement, ça laisse parfois à désirer, comme si le manga en soit avait été bâclé. Ou peut-être la mangaka est-elle trop jeune et trop peu expérimentée ? 

Dans tous les cas, grosse déception pour moi. Foncez plutôt vers l'anime qui reste une tuerie. 

Edit : Le tome 2 permet de récupérer un peu de l'aspect dramatico-malsain de l'anime, mais pas suffisamment pour relever le niveau. Dommage." 

DDG, le 27/05/12
Edit le 09/07/12

Autre manga Puella Magi : Puella Magi Madoka Magica - The Different Story -.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici