Puella Magi Madoka Magica

Puella Magi Madoka Magica

Titre original: 
Mahou Shoujo Madoka Magika
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Magical girls, psychologie, drame, action
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
2013 (le 1er juillet)
Nombre d'épisodes: 
12 (terminé)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, streaming
Prix: 
1,58€€ l'épisode en streaming

Avis

"Ne vous fiez pas au thème magical girls annoncé plus haut : cet anime est bel et bien de type Seinen psychologique, avec son lot de drames et de sang. L'histoire commence comme dans tout anime de magical girls. L'opening prête d'ailleurs pas mal à confusion. Mais rapidement, dès l'épisode 2, on sent qu'on n'est pas en face d'un Magical Doremi ou d'un Sailor Moon.
Nous sommes dans un futur proche, dans une petite ville paisible. Là vit Madoka, 14 ans, et ses amis, Hitomi et Sayaka. Tout pourrait aller pour le mieux, mais Madoka est assaillie d'un rêve plutôt effrayant où elle voit une jeune femme mourir. Quand, le lendemain, la dite jeune femme déboule dans sa classe en tant que nouvelle élève, son sang ne fait qu'un tour : qui est donc cette Homura ? Rapidement, une étrange bestiole vient rendre visite à Madoka : Kyuube. Celui-ci lui propose un miracle en échange de sa transformation en Puella Magi, une guerrière combattant les sorcières. Homura fera tout pour empêcher Madoka d'accepter ce deal.
Dit ainsi, cela peut paraître dénué d'intérêt. Détrompez-vous, car cet anime mise tout sur la psychologie des personnages et sur une histoire plutôt dramatique. Toutes les lycéennes gravitant autour de Kyuube et son histoire de Puella Magi vont en chier, mais alors beaucoup. Je vous laisse découvrir en quoi.
L'anime oscille entre l'insouciance des lycéennes, avec de l'humour, de l'amitié et de l'amour, et un drame sans égal où la douleur flirte avec la Mort. C'est poignant, très captivant, j'ai dévoré les dix premiers épisodes comme un bac de glace à la menthe. Vraiment le pied.
Graphiquement, plusieurs styles bien particuliers qui ajoutent un côté malsain à certaines scènes. Généralement, c'est plutôt kawaii, avec des couleurs pastels et un dynamisme tout relatif. Puis ça passe tantôt tout en ombrages, tantôt tout en crayonnés façon dessin d'enfant, etc. Pour le coup, cela me fait penser à Portrait de Petite Cosette (le) et son univers glauque.
Musicalement, merci cette déesse Yuki Kajiura pour avoir mis son grain de sel dans cet anime. Tous les thèmes sont délicieux à écouter et réécouter, on ne s'en lasse pas. Cela colle parfaitement aux scènes, à la psychologie des personnages et au drame qu'ils vivent. Excellent. 

Je ne vais pas m'étaler plus, cet anime est vraiment génial. Du magical girls pour adultes, comme vous n'en avez jamais vu." 

DDG, le 12/04/11

Au Japon et en France, une série de manga est sortie (trois tomes). S'ensuivent deux one-shot et un roman. J'espère que cette suite déboulera en France un jour. On peut rêver. 

Spin-off : Puella Magi Kazumi Magica - the innocent malice. Et la suite dans Puella Magi Madoka Magica - les films.

Coincoin DuK
Dragon de givre

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici