Peleliu - Guernica of Paradise

Peleliu - Guernica of Paradise

Titre original: 
Peleliu - Rakuen no Guernica (武田一義) - Peleliu - Guernica of Paradise
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, drame, action
Éditeur original: 
Hakusensha (prépublié dans Young Animal)
Éditeur français: 
Vega (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
4 octobre 2018
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
160
Prix: 
8€
Rythme de parution: 
mensuel

Résumé des tomes

Avis

Des personnages tout mignons dans un contexte de guerre mondiale? Euh... Hetalia - Axis Powers! Perdu, à Peleliu, les choses seront beaucoup moins roses. 

Comme son titre l'indique, ce manga narre la bataille de Peleliu, dans laquelle s'étaient engagés dix mille Japonais contre cinquante mille États-uniens. Le manga commence doucement présentant le quotidien des soldats sur cette île. L'ambiance demeure plutôt à la légèreté. Déjà le choix du style graphique met une certaine distanciation avec le type de récit sérieux au départ. Ensuite les personnages sont présentés de manière assez amusante: un peu gaffeurs, du genre bons vivants, amicaux entre eux... Quelques farces et bouilles rigolotes poursuivent cette tonalité. Cependant très vite la réalité rattrape ce groupe. Les bombardements commencent et les premières morts surviennent. Pas toujours très glorieusement. Le manga montre aussi bien les soldats tombés face à l'ennemi que ceux qui trouvent la mort par une maladresse. Malgré donc la représentation édulcorant la violence, dans les faits, le manga ne masque pas la dureté des combats.
Étonnement donc, le choix du style graphique ne dissone pas avec le propos. L'auteur a son propre style dans la simplification des personnages et leur expressivité. Il veut montrer les trouffions étaient des gens comme tout le monde, qui faisaient juste ce qu'ils pouvaient chacun dans leur camp. Même si on ne voit que le point de vue japonais, les autres ne semblent pas représentés comme des méchants. Les décors sont eux en revanche assez jolis et détaillés. Au fur et à mesure de ma lecture toutefois, je me disais "mais ils sont de plus en plus bâclés et absent ou quoi?". C'était en fait qu'il n'y avait plus rien à dessiner puisque toute la flore avait été détruite par le champ de bataille...
La seule chose que j'aurais à reprocher à ce manga est tout de même son caractère très conventionnel. La guerre, on sait que c'est moche, que la plupart des soldats combattaient malgré eux. On va voir si le manga adoptera un regard plus critique par la suite, car on sait que les Japonais ont commis des atrocités sans nom durant la guerre. À moins qu'il faille éventuellement attendre qu'un Tetsuya Tsutsui pour oser créer un jour un tel manga. 

Un bon manga traitant de guerre, dans un style sortant un peu de l'ordinaire. Mais il faudra qu'il aille au-delà pour marquer vraiment les esprits. 

Hanoko, un tome lu le 13/10/2018

Vous êtes ici