Darwin's Game

Darwin's Game

Titre original: 
Darwin's Game
Auteur(s): 
Genre: 
Science-fiction, horreur, action, psychologique, mystère
Éditeur original: 
Akita Shoten (prépublié dans Bessatsu Shounen Champion)
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
28 août 2014
Nombre de tomes: 
9 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
8 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,65€
Rythme de parution: 
Selon parution japonaise

Avis

Un lycéen comme les autres se fait un jour embrigader malgré lui dans un jeu malsain : des combats à mort où les joueurs se défient vie leur téléphone portable et s'affrontent IRL. Complètement novice, il découvrira à ses dépens les ficelles du jeu en acceptant inconsciemment son premier combat. Et le voilà embarqué pour ce cycle infernal de tournois composé de duels mortels. Bien sûr, les participants possèderont chacun des aptitudes particulières fournies par le jeu qui semble dépasser les frontières du réel.

Darwin's Game pose toutes les bases d'une histoire de jeu de la mort tout ce qu'il y a de plus classique : un héros totalement extérieur qui se retrouve impliqué involontairement, des morts atroces, un système de jeu défini avec ses règles et possibilités bien propres, différents protagonistes entre ceux qui se prennent au jeu et ceux qui le refusent, un complot à démanteler…
Le début est moyennement convainquant. Certes, les oeuvres mettant en scène un jeu de la mort sont nombreuses, mais elles se distinguent en général de par l'originalité des règles du jeu qu'elles présentent, à l'instar de Mirai Nikki, de King's Game ou de Btooom! (pour prendre des exemples relativement récents). Dans Darwin's Game, le jeu paraît assez basique, il s'agit d'un jeu de combat un contre un grandeur nature, avec pour chaque participant une compétence spéciale. Le manga aurait pu se démarquer par ses personnages principaux, mais eux non plus, peu nombreux pour le moment, ne présentent pas beaucoup d'originalité. Nous n'en sommes certes qu'au premier tome et bien que le scenario ne soit pas mirobolant, ses perspectives d'évolution vers le meilleur demeurent.
Les quelques curiosités : les sculptures en bas-relief laissées à l'emplacement de chaque corps de participant désigné perdant et exécuté, ainsi que la mention aux hommes préhistoriques, homo sapiens contre hommes de Neandertal. Ce Darwin's Game cherche-t-il à recréer un site historique de la disparition d'une espèce dominée avec ces sculptures de corps telles des fossiles ? Darwin's Game va-t-il nous la jouer à la Lucy et partir sur une histoire délirante? Autre voie possible pour que le manga se distingue: l'importance potentielle de la police. Dans ce genre de manga, les forces de sécurité sont souvent évincées de l'histoire d'une manière ou d'une autre pour se concentrer sur le jeu. Ce serait donc intéressant de voir si elles interviendront conséquemment ici. Encore une fois, nous restons dans l'hypothétique. Enfin, chacun des combats a une durée limitée et si aucun des deux joueurs de trouve la mort pendant le temps imparti, le vainqueur est désigné arbitrairement par le jeu; une donnée sur Darwin's Game qui pourrait pimenter les parties à venir. Là, cela semble déjà plus concret comme éventuelle améliroation du manga.
Ce que nous apprécierons vraiment sont les dessins d'une excellente qualité. Le dessinateur a un trait fin et précis et nous propose tout au long du volume des pages très travaillées. Les compositions manquent peut être de subtilité mais ce serait chipoter. Un peu à l'instar de l'histoire, le character design n'est pas très marquant pour le moment, mais laissons au manga le temps de s'étoffer. 

Darwin's Game possède belles quelques qualités, surtout esthétiques et c'est plutôt un bon titre, mais il devra faire ses preuves sur la suite. 

Hanoko, un tome lu, le 15/09/2014

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici