Princess Princess

Princess Princess

Titre original: 
Princess Princess
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, shonen-ai
Éditeur original: 
Shinshokan
Éditeur français: 
Kami
Date de sortie originale: 
2002 (Août)
Date de sortie en France: 
2007 (le 25 Avril)
Nombre de tomes: 
5 + 1 spécial (fini)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Terminé (Trimestriel - plus édité)

Avis

"Quand la frustration sexuelle masculine est poussée à son paroxysme, cela donne bien des choses folles. Voilà en gros la trame de ce manga.
Je dois dire que le concept assez excentrique m'a vraiment emballée, c'est trop tordant. Au début, on est là avec Tôru à se demander ce qui peut bien se tramer de louche dans cette école. Remarque anodine, le héros a des airs de Shigure de Fruits Basket (je crois qu'il s'appelle comme ça celui qui se transforme en chien, je ne sais plus trop); enfin peu importe. Puis, quand on découvre ce qui va arriver au héros, c'est trop marrant et on a trop pitié de lui parce que l'on n'aimerait vraiment pas être à sa place. Par la suite, quand on se familiarise avec les deux autres "princesses", l'attention est moins portée sur le héros et on découvre davantage le caractère de ses camarades. Ils sont tout aussi attachants, mon préféré étant Mikoto. Habillés tous les trois en "princesse" dans le style "gothique lolita", on dirait trop des Rozen Maiden XD. Ce qui est bien aussi, c'est que même si les aventures des protagonistes en tant que princesses sont le sujet principal, le manga comporte aussi d'autre aspect, lorsque l'on découvre un peu plus leur vie en dehors de leur rôle de princesse, comme l'affaire de Tôru et sa cousine Sayaka. Le manga possède plusieurs sujets à suivre.
Le coup où Yu et Tôru se crêpent le chignon à cause des surnoms, c'est un peu embêtant parce qu'à moins de vraiment connaitre la culture japonaise en matière de prénoms, la scène ne nous apparait pas vraiment amusante, vu qu'il faut être quand même assez calé. Enfin j'imagine que si on remplace (dans sa tête seulement hein je ne veux pas faire croire qu'il aurait fallu remplacer par des noms français dans l'édition du manga) par exemple Yujirô par je sais pas, mhmm Robert ou Marcel (je n'ai rien contre ces prénoms mais ils sont un peu démodés) l'impact de la farce devrait être suffisant ^^
Enfin bref, dès les premières pages j'ai accroché, on peut dire que Princess Princess sort de l'ordinaire, l'auteur nous a pondu un manga vraiment fun. Et par dessus le marché, les dessins sont de toute beauté, tout est soigné et maîtrisé, la composition est bonne. Avec ça, je ne pouvais qu'avoir envie de poursuivre ma lecture =) 

Franchement, je le conseille à tous, ça vaut vraiment le coup! Que demander de plus, si ce n'est la suite?" 

Hanoko, 3 tomes lus, le 05/10/07

Un drama a été adapté de ce manga, Princess Princess D mais je ne le vous conseille pas franchement. Allez plutôt voir Family Complex qui se passe avant Princess Princess.
Intéressé de voir ce que donnerait le schéma inverse? Allez voir Gakuen Ouji - Playboy Academy.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici