Weiß Kreuz

Weiß Kreuz

Titre original: 
Weiß Kreuz Verbrechen und Strafe
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
action, drame
Date de sortie originale: 
1999
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
2
Durée: 
28 minutes par OAV
Support: 
TV, DVD, fansub

Opening/Ending

Opening: "No Reason" par Weiß

Ending: "Mellow Candle" par Weiß

Avis

Au tout début, je m'attendais à un mélodrame cucul à la con arrivé à la famille de Kaori. Finalement c'est pas mal du tout. Ce n'est pas tellement original, car la plupart des éléments du scénario sont du déjà vu mais la mise en scène est bonne, on accroche à l'action et on suit facilement. Deux OAV, c'est un nombre assez restreint, mais les réalisateurs ont su correctement doser l'action et le péripéties. Ainsi, l'OAV ne traîne pas, le rythme est soutenu et il est ajusté comme il faut (pas comme un certain Harukanaru Toki no Naka de Ajisai Yumegatari qui a condensé tout une série en deux OAV, on est complètement saturés).
Autre point positifs, Weiß Kreuz n'est pas du genre gentillet, la mort survient à plusieurs reprises. Donc l'avenir des personnages n'est pas garanti. J'ai juste un peu regretté la fin qui manque un peu de piquant. D'un autre côté, elle réhabilite certains personnages, comme Manx.
Le seul véritable problème avec cet OAV est la réalisation graphique. Le travail effectué est minime. Le character design laisse à désirer, vu sa banalité, et son manque d'attraction. Petite remarque au passage sans teneur critique: Omi ressemble pas à Shindo de Gravitation. La mise en mouvement, les couleurs prêchent aussi. C'est dommage parcequ'on avait certaines scènes qui auraient pu être meilleures si les graphismes avaient été davantage travaillés, comme la brève course poursuite, ou les scènes ensanglantées. 

Ainsi, Weiß Kreuz nous offre une histoire quand même sympathique. Je vous conseille l'OAV en dépit de ses lacunes. En plus ce n'est pas trop long, donc ça va.

Hanoko, 2 OAV vues, le 29/01/07

D'autres manga avec quatre mecs au cœur de l'action, Saiyuki

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici