Hosigi Iyagi

Hosigi Iyagi

Titre original: 
Hosigi Iyagi (호식이 이야기)
Auteur(s): 
Genre: 
Boys'Love, tranche de vie, humour
Éditeur original: 
Peanutoon
Éditeur français: 
Inédit
Date de sortie originale: 
2017
Nombre de tomes: 
72 chapitres (terminé)
Nombre de pages: 
variable selon les chapitres

Avis

Les soirées arrosées peuvent se terminer de bien des manières, et ça va être parfois compliqué d’assumer les conséquences le lendemain. Hosig va l’expérimenter à ses dépends: il se retrouve dans le lit d’un homme et… en cloque.

 

Oui, dans ce manhwa, l’un des derniers buzz est la découverte de la possibilité pour les hommes de tomber enceints. Notre héros, qui ne s’est jamais interrogé sur la question, était loin de se douter que ça aurait pu lui arriver. De surcroit lors d’une nuit dont il n’a aucun souvenir que son partenaire affirme qu’il était consentant. Commence une relation où notre héros, en permanence dépassé par les événements, se fait mener par le bout du nez par un autre étudiant charismatique et envahissant. 

Je doute que ce fût le but, mais ce manhwa prodigue aussi une belle leçon de vie et de sociologie: regardez jusqu'où ça peut vous mener de vous laisser faire par un baratineur:

Ainis, sur le fond, ce manhwa a de quoi faire sortir les yeux de la tête. Il nous raconte une histoire entre deux personnages, où un viol est probablement survenu et la victime se laisse complètement faire par la suite. Ses amis tentent de lui ouvrir les yeux, mais il reste complètement à l’ouest. Et par-dessus le marché (si on occulte l’absurdité de la possibilité qu’un homme normal puisse porter un enfant), il se retrouve avec un môme en préparation. C’est complètement ahurissant sur le papier et beaucoup de lecteurs vont probablement claquer la porte.

Cependant, malgré tout, l’humour est lequel cette histoire est racontée fait que c’est drôle à lire. Au début, c’est tellement abracadabrantesque que l’on poursuit sa lecture pour voir ce que cela donnera réellement. Et puis progressivement, on rentre presque dans le délire. D’autant que le dessin qui amplifie le caractère des personnages. Hosig qui capte rien de ce qui lui arrive, Sung-Yeon, en mode Ikemen qui fait ce qu’il veut avec Hosig, Jiwoon l’air blasé à souhait, etc. Le tout dans un style graphique très strip, ce qui convient tout particulièrement pour un webtoon que l’on lit vite. Sans parler aussi des scènes coquines pour ceux qui veulent se rincer l’œil. Même là l’auteur(rice?) y inclut quelques éléments comiques.

 

Si l’on omet l’énormité de l’histoire et bien sûr, dans la mesure où l’on apprécie le Boys’Love, ce manhwa est un bon petit plaisir coupable. Mais n'oublions pas IRL de se méfier des arnaqueurs quel que soit le domaine!
Si vous avez envie de lire d'autres histoires sur des bouleversements dans la sexualité, testez Switch love.

 

Hanoko, seize chapitres lus, le 25/12/2018

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici