Survivant - L'histoire du jeune S

Survivant - L'histoire du jeune S

Titre original: 
Survival - Shounen S no Kiroku (サバイバル~少年Sの記録~)
Auteur(s): 
Genre: 
mystère, tranche de vie, aventure
Éditeur original: 
DeNA (prépublication sur l'application Manga Box)
Éditeur français: 
Vega (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2015
Date de sortie en France: 
4 octobre 2018
Nombre de tomes: 
4 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
8€
Rythme de parution: 
mensuel

Résumé des tomes

Avis

Je n'ai pas lu le manga original pour tenir la comparaison, donc allons-y la fleur au fusil. 

Ce manga comme on peut s'y attendre narre la nouvelle vie solitaire du héros qui se retrouve projeté dans la nature hostile. Pour l'instant, on ne sait de ce qui l'a amené ici. Aucun trace de civilisation humaine, aucun réseau téléphonique, nada. Pas le choix donc, il va devoir apprendre se dépatouiller avec les moyens du bord.
Au début j'étais un peu sceptique, car je trouvais la période d'adaptation du héros vraiment très rapide. Quasiment instantanément, il accepte sa nouvelle situation, se lance dans la survie en autonomie et apprend à subvenir à ses besoins avec ce que lui offre la nature. Il ne donne jamais l'impression d'être perdu, déboussolé, désemparé parla brutalité de sa nouvelle situation où la technologie moderne est presque absente. Par petites touches, via ses souvenirs, on voit qu'il est quand même porté sur la nature. Déjà, il fait de la randonnée, son père lui appris quelques rudiments sur des animaux de la forêt. Mais cela semble léger, il faudrait que l'on en sache plus sur lui pour comprendre son adaptation aisée. Ensuite, le scenario du tome demeure assez prévisible, il ne va pas nous surprendre des masses. Cependant, il reste sympathique de suivre son quotidien et son évolution, ses erreurs et sa persévérance. Tel un Seul sur Mars, le manga propose une ambiance de bonne humeur et non pas de déprime. Donc malgré les quelques réserves, ça se lit bien.
Côté dessin, il y a un petit quelque chose d'un peu old school dans le trait de l'auteur. Ce n'est pas évident à décrire, mais dans l'encrage, le character design, la manière de tramer, on sent un petit quelque chose de particulier. Volontairement ou pas, cela fait peut-être écho au manga original, beaucoup plus ancien  . Le dessin n'est pas de super qualité cependant, on ne va pas en prendre plein les yeux. 

Mi-figue, mi-raisin pour le ce manga, mais il reste une lecture agréable. On a envie de voir comment le héros va s'en sortir. À notre que contrairement au manga original, le protagoniste n'est pas nommé dans le tome un. 

Hanoko, un tome lu le 18/10/2018

Vous êtes ici