Larmes de samurai

Larmes de samurai

Titre original: 
Kanashi no Homura: Yume Maboroshi no Gotoku
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, historique
Éditeur original: 
Flex Comics
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009 (le 25 Février)
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (stoppé)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
Arrêté

Avis

"Un shojo qui mèle très bien le contexte historique choisi et la romance créée de toute part.
La lecture du premier volume découle sans problème: on s'attache vite aux personnages, les rebondissements arrivent à nous surprendre et l'action est très limpide. Les Larmes de samourai parviennent à nous captiver et à créer de l'originalité sur des éléments qui paraissent pourtant classiques. En effet, comme tout shojo qui se respecte, on a le droit au sempiternel triangle amoureux gravitant autour du personnage principal évidemment. On aurait presque pu parler d'un quatuor, mais je doute que la petite soeur de Nobunaga ait une réelle utilité à part être l'enquiquineuse de service.
Cependant, le manga reste original car il allie très bien le genre du manga historique avec celui des histoires à l'eau de rose, même si ces dernières sont le noeud de l'histoire, le contexte conserve son importance et n'est pas relégué au simple outil ou prétexte à des amours impossibles. J'ai juste trouvé dommage que le secret de Mitsuhide soit révélé si tôt, le cas contraire aurait rendu le manga un peu plus intrigant à mon avis. Toutefois, l'auteur nous propose malgré cela un manga prenant puisque d'un autre côté, le secret que Mitsuhide doit conserver s'est décalé, rendant l'histoire plus complexe.
Prenant, aussi grâce à ses dessins qui sont d'un niveau remarquable pour un premier manga. Son style n'est pas sans rappeler Peace Maker, surtout pour les personnages les plus viriles ainsi qu'à l'opposé Mitsuhide lorsqu'il se fait passer pour une femme, il ressemble vraiment à Okita. L'auteur s'en est probablement inspirée. Mais pour le coup d'androgynéité est justifiée. 

Un manga à découvrir." 

Hanoko, le 28/02/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici