Di(e)ce

Di(e)ce

Titre original: 
Di(e)ce (-ダイス-)
Genre: 
Action, fantastique, drame
Éditeur original: 
Ichijinsha (prépublié dans Comic Zero-Sum)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2010 (le 15 septembre)
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Un lycéen gamer se retrouve prisonnier avec quelques uns de ses amis dans son lycée où tous les élèves sont pris de folie meurtrière. Il découvre ensuite que tout ceci est un jeu mortel qui va l'opposer à son meilleur ami dans des luttes contre la mort à chaque fois plus horribles les unes que les autres...
Bienvenue dans Di(e)ce, où toute notion de bien et de mal se renverse d'une partie à l'autre. Le manga démarre sur un scenario simple tendant vers survival horror, alternant action intense, mystère et humour, grâce au héros qui a souvent des réactions décalées, ajoutant beaucoup de légèreté au manga. Puis l'histoire se complexifie par la suite, de nouveaux acteurs entrent en jeu et le Di(e)ce prend graduellement plus d'ampleur. De nombreux personnages impliqués dans le jeu et révéleront un passé insoupçonné profondément ancré dans de Di(e)ce.
Un manga dont l'intensité grandit à chaque volume et qui fait preuve d'un scenario très riche. Invité par un dessin léché et très percutant, on s'immerge dans le récit sans mal. Le style de Kana Yamamoto est à la fois élégant et très dynamique, idéal pour dépeindre les scènes d'action et la force des sentiments des personnages. Un manga qui a donc de quoi séduire un large public.
Cependant, après avoir lu les six volumes qui composent cette série, on ne peut s'empêcher d'éprouver une certaine frustration. L'univers installé est vraiment très intrigant et mystérieux et on aurait aimé qu'il soit encore pus développé et exploré. Notamment concernant l'organisation qui lutte contre le Di(e)ce qui aurait vraiment mérité plus d'attention.
Au lieu de cela, Di(e)ce se focalise beaucoup sur les sentiments et les tragédies s'abattant sur les personnages. Certes, cet aspect reste important pour l'histoire mais l'accent est trop mis dessus et laisse un ressenti d'exagération. On se situe plus dans le mélodrame que dans le thriller. Le manga comporte également de nombreuses allusions shonen-ai, sans doute dues aux antécédents orienté yaoi de la carrière de la dessinatrice. Je reste notamment assez déçue par l'évolution de la personnalité du héros Kazuki. Au début il est présenté comme un hardcore gamer blagueur qui semble porté sur la violence. Mais il devient rapidement ingénu et très affectueux. Il garde son caractère jovial et spontané mais on n'a vraiment plus l'impression d'avoir affaire au même personnage, c'est dommage. 

Di(e)ce parvient donc à nous plonger dans les noirceurs de son récit et à vraiment nous transporter dans son scenario ayant un soupçon de grandiosité. Le manga aurait vraiment pu être davantage phénoménal s'il était moins porté sur le sentimentalisme mais en six volumes il réussit quand même à conter un récit finement construit. Captivant. 

Hanoko un tome lu le 12/10/2010, puis tout lu

Des combats à mort où qu'un seul pourra survivre? Lisez Basilisk et Battle Royale.

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Di(e)ce / Di(e)ce (-ダイス-) (Josei)Wallpaper/fond d'écran Di(e)ce / Di(e)ce (-ダイス-) (Josei)Wallpaper/fond d'écran Di(e)ce / Di(e)ce (-ダイス-) (Josei)Wallpaper/fond d'écran Di(e)ce / Di(e)ce (-ダイス-) (Josei)Wallpaper/fond d'écran Di(e)ce / Di(e)ce (-ダイス-) (Josei)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici