Flare Zero

Flare Zero

Titre original: 
Flare Zero
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Italie
Genre: 
heroic fantasy, action, drame
Éditeur original: 
Éditions H2T (prépublié sur weeklycomics.it)
Éditeur français: 
Éditions H2T, prépublié sur weeklycomics.fr (collection Manga Shonen)
Date de sortie originale: 
Décembre 2017 (prépublication)
Date de sortie en France: 
Décembre 2017 (prépublication) - 19 juin 2019 en tome relié
Nombre de tomes: 
8 chapitres, en cours (2 tomes en tout de prévus)
Nombre de tomes sortis en France: 
pareil
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224 noir et blanc
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
bimestriel

Avis

Un garçon possède un dangereux pouvoir hors du commun, il vit loin des autres, contraint à un exil, mais le destin aura tôt fait de le replacer au cœur de l’attention…

 

Flare Zero démarre de manière assez classique pour un shonen du côté plus dramatique d’humoristique. Notre héros possède un grand pouvoir qu’il ne maîtrise pas, beaucoup le craignent (coucou Naruto et Malicia des X-men), mais grâce à d’autres personnages comme Aurora, il aura l’opportunité de mettre à profit sa capacité au bien des gens. Par ailleurs, une menace pèse sur lui. Malgré un début fort peu original, le manga demeure sympathique à lire. L’auteur se donne la peine de ne pas rendre binaires ses personnages, mêmes les secondaires, afin de ne pas tomber dans du shonen caricatural où le sort s’acharne à outrance sur le héros et où ça deviendrait trop larmoyant. Progressivement, le fond de l’histoire se profile, le fonctionnement du pouvoir d’Alexander et d’Aurora est expliqué (avec un soupçon de Fullmetal Alchemist ^^), quelques retournements de situation surviennent. Bref, de quoi nous intriguer un minimum. Les combats pour le moment demeurent assez quelconques, mais à voir comment cela évoluera dans le deuxième tome, où le héros devra faire ses preuves.

Sur la partie dessin, un gros travail indéniable a été fourni, notamment à travers les décors très détaillé et le soin de manière générale. Cependant, on sent un manque de maîtrise dans certaines compositions de pages et mises en scène. De plus, l’expressivité des personnages n’est pas très réussie, laissant transparaître encore un petit côté amateur au manga. Mais nul doute qu’avec le temps, l’auteur acquerra une plus grande maturité dans son style .

 

Flare Zero demeure un bon petit shonen, bien qu’un peu trop scolaire.

 

Hanoko, huit chapitres lus le 21/06/2019

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Flare Zero / Flare Zero (Émules)Wallpaper/fond d'écran Flare Zero / Flare Zero (Émules)Wallpaper/fond d'écran Flare Zero / Flare Zero (Émules)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici