Bloody Mary

Bloody Mary

Titre original: 
Bloody Mary (ブラッディ+メアリー)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, drame, humour
Éditeur original: 
Kadowaka (prépublié dans Asuka)
Éditeur français: 
Soleil Manga (collection Gothic)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
8 juin 2016
Nombre de tomes: 
8 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
160
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
Trimestriel

Avis

Un vampire crevant d'envie de passer l'arme à gauche, un prêtre d'une grande lignée de purificateurs cherchant à survivre aux attaques de vampires. Bloody, en rencontrant Mary, s'attendait au jackpot mais ce dernier va le mener en bateau pour le faire miroiter et se servir de lui. Pire, Bloody se rend compte qu'il vient en fait de tomber sur un noob qui n'a jamais appris les rituels d'élimination de vampires. 

Le concept est très sympa et drôle sur le papier mais concrètement, le scenario de ce manga se révélera très pauvre. En un tome il ne se passe pas grand-chose, les premiers chapitres sont répétitifs et même si nos personnages sont un peu mystérieux, je ne me suis pas attachée plus que ça à eux. C'est surtout dû à un problème de style.
D'une part, le manga donne l'impression que l'auteure n'est pas trop sûre de savoir où se diriger, qu'elle écrit et dessine au gré des chapitres, avec son idée de base, sans pour autant connaître les grandes lignes. D'autre part, on voit bien que l'une des finalités principales de ce manga est la mise en scène de bishonen à reluquer. L'univers dark et facilement exploitable des vampires vient sublimer ces protagonistes. Bloody trop mignon avec sa capuche oreilles de chat, Mary est séduisant avec son air un peu dominateur. Le prétexte de vampires qui sucent le sang crée des scènes de proximité physique des personnages, pour les rendre plus sensuels et désirables. Et comme l'auteur dessine très bien dans l'ensemble, il n'en faut pas plus pour fournir de quoi émoustiller les jeunes filles. Ce qui ne surprend pas étant donné que sa bibliographie montre qu'elle a dessiné aussi du Boys'Love par le passé.  

Bloody Mary est le genre de manga pas foncièrement médiocre mais qui semble inconsistant en l'état. Et ne cherchez aucun lien avec Mary Tudors d'où provient le surnom de "Bloody Mary". Tout au plus, le cocktail est cité une fois. 

Hanoko, un tome lu, le 07/06/2016

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici