Katsuhiro Otomo Anthology

Katsuhiro Otomo Anthology

Titre original: 
Kanojo no omoide
Auteur(s): 
Genre: 
Science-fiction, historique, psychologique
Éditeur original: 
Mash Room
Éditeur français: 
Kana, coll Sensei
Date de sortie originale: 
1990
Date de sortie en France: 
28 Novembre 2008
Nombre de tomes: 
1 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
260
Prix: 
18€

Avis

"Ne vous fiez pas à la couverture, Katsuhiro Otomo Anthology n'est pas la petite maison dans la prairie : en effet quand on déplie les rabats de la couverture, on voit apparaître le bras d'un robot, et au loin, une ville usine en proie aux flammes.  

Ceci étant posé, on peut faire deux commentaires. L'édition Kana est vraiment bien : grand format avec une belle couverture rigide, de très nombreuses pages couleurs. Rien à y redire. Deuxième commentaire, à propos de Laura Ingalls : la fin du volume est consacré à la des reprises narquoises de l'histoire d'Aladin, de Noé, du vieil homme et la mer (Hemingway), et les chevaliers de la table ronde. C'est trop con, ça m'a bien fait rigoler

Mise à part ces histoires, le reste du recueil est composé d'histoires de science fiction : intelligences artificielle, formes de vie bizarre sont au RDV. 

Généralement, toutes ces histoires sont très courtes et assez renversantes. (Sound of sand, Memories etc.) 

On admirera la pâte graphique d'Otomo qui est très en forme. Le passage à la couleur est également très plaisant (Farewell to weapons). Dans Memories (qui servira de base à l'anime du même nom) Otomo s'amuse à dessiner des personnages en lévitation ou à faire refléter leur environnement sur les casques des combinaisons spatiales. 

Le rôle de la science-fiction, aussi paradoxal que ce soit, est de nous parler de notre présent. La SF est une forme qui permet à un contenu de s'expliquer : le politique. Ainsi, "Hair" (datant de 1979) est une relecture futuriste de l'actualité, décrivant une lutte entre baba cool et individus rentrés dans le rang de la société de consommation moderne, aseptisée. Des thèmes qui reviennent plusieurs fois (recherche de vrais roses, vrais plantes, de vrais disques...) contre l'hygiénisme et qui décrivent ce qui fait le partage entre les hommes, entre la majorité et la minorité. 

Face à cette société. La révolte, ou le rire. Au niveau dérision, deux histoires des Chroniques de la planète Tako, qui décrivent des guerres entre crustacés : ceux à tête triangulaire contre les rondes; puis une guerre entre les ronds . Enfin il en raconte une autre version avec un dessin plus réaliste. En bref des histoires de poulpes qui se font la guerre, raconté sur un ton de naturaliste, c'est marrant. 

Enfin, le bouquet final, la révolte, qui commence par une sublime illustration : le reflet d'un cyborg dans une boule de cristal, qui s'avère être sa tête arrachée. Le récit s'intitule "Fire ball" : la police matte un mouvement insurrectionnel, pendant que quelques individus utilisent leurs pouvoirs télékinésiques.  

La postface de l'auteur, laisse apparaître que de nombreux autres recueils de ses travaux peuvent exister. Vivement leur publication !  

Une anthologie d'oeuvre furtive et stimulante d'Otomo, qui concentrées formeront les prémisses d'Akira !" 

Docteur Spider, 05/09/09

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici