Sniper Zone

Sniper Zone

Titre original: 
My best bogyguard
Pays d'origine: 
Thaïlande
Genre: 
action
Éditeur français: 
Éléphant
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
19 juin 2012
Durée: 
113 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
16,99€

Avis

"En France, on commence à bien connaître le cinéma thaï d'arts martiaux (Honneur du dragon (L') pour n'en citer qu'un) qui a beaucoup misé sur le réalisme des cascades. Par contre le cinéma d'action "pure" beaucoup moins. Ce vide vient être comblé par Sniper Zone, qui mélange les genres, les niveaux d'analyse et renversent les valeurs.  

Le premier élément qui m'a intéressé, c'est le contexte ''politique'' du film : une multinationale prête à tout, avec son charismatique dirigeant qui tient un double discours : "nous lançons cette ONG pour venir en aide aux gens etc." et on voit très vite que cette ONG est liée à l'apparition d'un nouveau virus. On nous montre également que cette multinationale a les moyens de faire pression sur une chaîne de télé, dont les remontrances redescendent jusqu'à l'équipe de journalistes qui enquête. Donc il y a tous ces éléments qui nous sont donnés pour réfléchir à la puissance de l'argent aujourd'hui. 

Le film montre également l'État dans un rôle embarrassant : ses troupes d'élite cherchent à éliminer au plus vite les personnes infectées afin de protéger la population. Alors que les méchants de l'histoire cherchent au contraire à sauver leurs cobayes. Dans les deux cas, la fin justifie les moyens. Ce qui est assez troublant au début du film, si on ne voit pas ce paradoxe, on ne peut pas comprendre qui tire sur qui et pourquoi (inspecteurs et entrepreneurs étant vêtus de beaux costards). Les bons sont les gentils et les gentils les bons ? Non, car nos héros font partie d'un troisième groupe.  

Notre troisième groupe est incarné par une journaliste entre deux âges, Nicha, qui va se battre (au propre et au figuré) pour connaître la vérité sur ce virus, alors que la police veut au contraire que l'affaire ne s'ébruite pas. C'est un personnage intéressant car il n'est pas joué par une jeune première. Et elle n'est pas un faire-valoir de notre mercenaire. Deuxième bon point. Il peut être bon d'indiquer ici que ce personnage est interprété par une sommité : pas moins que la Princesse de Thaïlande ! 

Le film offre également des moments plus réflexifs. Des petites-gens, des outsiders, confrontés à la mort, réfléchissent à la valeur de la vie. Que feraient-ils s'ils pouvaient vivre plus longtemps ? Quels regrets ont-ils ? Le film va montrer que ces petites gens sont aussi importants que les ''grands de ce monde''. L'argent ne fait pas tout, faisons place à d'autres valeurs. Le discours est convenu, mais ça ne peut pas faire de mal de le répéter  Ensuite il faut se demander si la famille royale Thaïlandaise qui sponsorise le film, n'a pas d'arrière-pensées... 

Enfin et surtout, il ne s'agit pas d'un film de sniper, même si notre mercenaire a deux scènes de ce type dans le film. Le titre original My best bodyguard est plus proche de la vérité : notre homme devra avoir recours à tous les moyens pour protéger cette femme et ceux qui l'entourent. Le film nous livre ainsi des fusillades de bonne facture, des courses poursuites et des combat au corps à corps fort sympathiques.  

Ainsi Sniper Zone est une bonne surprise. Sirippakorn Wongchariyawat nous livre un film très riche. Un film à voir et un réalisateur à surveiller.'' 

Docteur Spider, 25/09/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici