Bons baisers de Pékin

Bons baisers de Pékin

Titre original: 
From Beijing with love / Gwok chaan Ling Ling Chat
Pays d'origine: 
Hong-Kong
Genre: 
Comédie
Éditeur français: 
HK vidéo
Date de sortie originale: 
1994
Durée: 
89 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
19,99€
Bonus: 
Galerie / Bandes Annonces / Livret 30 pages

Avis

"HK Vidéo édite un film sorti voilà il y a un peu moins de 15 ans à Hong Kong. Aux manettes, au moins à l'une d'elle, Stephen Chow, rendu célèbre depuis quelques années grace à Shaolin Soccer et Crazy Kung-fu, deux films à gros budgets. Va-t-il être intéressant de voir un film plus ancien, et a priori avec un petit budget ? 

Dès les premières images du menu DVD tout est là : musique jamesbondienne et parodie du pré-générique des films du célèbre agent secret anglais. Le début du film est sur la même lignée : de nombreux clins d'oeil sont présents, du martini dry, au pistolet d'or en passant par les silhouettes de femmes au générique. Seul différence, et c'est elle qui donne son sel au film : notre James Bond est un réserviste, il avait été recalé parce qu'il était... trop petit. En somme c'est un double 00, naïf, et c'est de cette innocence dont vont jouer ses supérieurs, afin d'arriver à leurs fins. 

La licence James Bond a maintes fois été parodiée, et souvent avec succès, pensons par exemple à Austin Power. Le parti pris ici, est de nous montrer un agent secret qui a une formation de... boucher, qui joue à James Bond, qui essaye d'avoir la classe, mais qui n'y arrive vraiment pas, qui doit utiliser un pistolet parce c'est dans ses attributions, mais qui manie bien mieux le couteau. Le début est vraiment drôle, on rigole franchement, rien qu'en voyant les gadgets totalement inutiles qui sont inventés (la lampe torche à énergie solaire qui ne marche que le jour... mais où va la recherche ??), ou en voyant le matériel que Stephen Chow utilise en mission (chaussure rasoir, sèche cheveux rasoir, rasoir sèche cheveux... bref que des armes mortels). Bref, il en faut peu pour rire. Si donc le départ est très bon, le film se gâte sur la fin, sans doute à partir de la scène où sa james bond girl lui révèle qui elle est, et ensuite les scènes finales, avec les combats qui ne font pas dans la dentelle. On perd le côté parodique, et on perd également de vue le but de sa mission (qui certes n'était qu'un prétexte, mais bon). Le film s'arrête très vite. 

"Toute ressemblance avec James Bond n'est que pure coïncidence"

L'équipe du film a donc concentré ses bonnes idées dans la première moitié du film. Il aurait fallu apporter le même soin à la seconde partie. J'avais largement préféré la performance de Chow dans Roi-singe (Le), qui réussissait sa parodie de bout en bout, de façon très intelligente (le roi des singes a tout comme James, été maintes fois tourné en dérision). 

L'édition que nous propose HK Vidéo est très belle, avec un coffret DVD cartonné qui se déplie. Il est esthétique. La galette est pauvre en bonus, cependant y est adjoint un livret 32 pages, dont la moitié de textes. Les deux articles de Léonard Haddad sont vraiment bons, ils re-contextualisent l' "effet Bond" sur Hong Kong, l'humour de Chow, et la place de ce film dans sa carrière. Cette lecture donne envie d'en voir plus (King of comedy, God of cookery, All for the winner pour n'en citer que trois). Là où je ne le suivrai pas, c'est lorsqu'il dit que c'est le film le plus drôle de Chow... 

Riez un bon coup quand même !" 

Docteur Spider, 12/10/07

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici