Mélancolie de Haruhi Suzumiya

Mélancolie de Haruhi Suzumiya

Titre original: 
Suzumiya Haruhi no Yuutsu
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Humour, tranche de vie
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2008
Nombre d'épisodes: 
14 (saison 1) + 14 (saison 2) + 24 épisodes spéciaux (Suzumiya Haruhi-chan no yuutsu)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
28 (deux saisons) + 24 épisodes spéciaux
Durée: 
 24 minutes par épisode pour la saison et et la saison 2, de 3 à 5 minutes pour la série Suzumiya Haruhi-chan no yuutsu
Support: 
TV, DVD, cinéma
Prix: 
29,95€€ l'intégrale saison 1

Avis

Bienvenue à la brigade S.O.S. chasseuse d'ennui dans votre vie! Sa présidente, Haruhi Suzumiya, vous salue bien bas. 

Lycéenne délurée, Haruhi ne recule devant rien pour apporter de l'animation et des aventures incroyables dans une vie de lycéenne a priori banale. La bande qu'elle a réunie est composée de personnages à la personnalité très contrastée et stéréotypée: le blasé de première, Kyon, l'ingénue et naïve Asahina Mikuru, la jeune fille froide et taciturne, Yuki Nagato et le jeune homme bienveillant toujours souriant, Koizimu Itsuki. Cette belle brochette est motivée par Haruhi Suzumiya qui les trimballent d'aventures en aventures.
On voit nos héros pratiquer diverses activités dans le cadre du lycée d'une façon fofolle et déjantée qui contredit même les lois de la physique. L'anime nous offre donc une histoire drôle et surprenante avec pas mal de rigolades à la clef. Cependant, la véritable force de l'anime ne se situe pas dans cela, car l'histoire n'est pas si extraodinaire et complexe. C'est le très fort coup médiatique réalisé sur cette série qui a permis d'amplifier tout le reste.  

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya était un roman au départ mais l'énorme notoriété de la série a commencé avec la sortie de l'anime. Tout d'abord, les épisodes de la saison 1 ont été diffusés sur les chaînes de TV japonaises dans le désordre chronologique de l'histoire. Trois ans après, la saison 2 produite n'est en fait pas une suite mais un approfondissement de la saison 1. Ainsi, pour la diffusion de la saison 2, les épisodes de la saison 1 ont été remis en ordre et les épisodes de la saison 2 se sont glissés parmi ceux de la saison pour compléter l'histoire. Autre coup médiatique: un épisode de la saison 2 qui a été décliné huit fois.
Pour en savoir plus sur l'ordre des épisodes, consultez le wiki dédié: http://yuki.haruhi.fr/index.php/Episodes.
Pari risqué mais pari réussi pour La Mélancolie de Haruhi Suzumiya. Ce choix a permis de rendre beaucoup plus complexe la narration de l'anime, incitant le téléspectateur à voir et revoir l'anime avec attention pour suivre l'action. En effet, même si l'histoire est simple, le scenario de chaque épisode possède ses subtilités, entre de nombreuses références et clins d'oeil à diverses oeuvres (manga, animes, littérature etc.) et les indices mettant sur la piste de ce qui pourrait se produire par la suite.
C'est une très belle réussite d'avoir donné autant d'importance à l'anime en lui-même qu'à son support de diffusion. Il instaure une idée d'intéraction entre le téléspectateur et l'anime: ne nous pousserait-il pas à carrément choisir nous-même l'ordre des épisodes à voir et à recomposer la série selon notre compréhension personnelle?
Enfin, le titre de l'anime "La Mélancolie de Haruhi Suzumiya" rappelle probablement au sens original et plus ou moins philosophique du terme "mélancolie". Il désignait des personnes bizarres et rêveuses, nées sous sous le signe de Saturne, qui parraissent étranges à leurs contemporrains. Cela n'implique pas forcément une notion de tristesse, toutefois, on peut bien comprendre qu'une tristesse se cachait derrière l'ennui de Haruhi manifesté dans les épisodes. On comprend donc aisément pourquoi notre héroïne nous semble si excentrique et délurée. 

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya est un anime qui a su se démarquer en investissant un terrain encore inoccupé. Ce n'est pas son histoire qui est si exceptionnelle. Bien sûr, elle offre du rire, des larmes mais n'est pas si palpitante que cela, elle m'a même un peu déçue par certains aspects. Les personnages sont sympathiques et attachants mais pas particulièrement complexes ou originaux (l'héroïne mise à part). L'anime présente une histoire divertissante mais pas tellement transcende en soi. Le plus grand succès demeure bel et bien d'avoir considéré l'anime en tant que tel mais aussi l'anime en tant que media. Rien que pour ça la série vaut d'être vue. 

Hanoko, début vu le 02/12/08 puis tout la première saison vue.

 

Le retour de la Déesse et de sa brigade S.O.S. Après quelques années de disparition, le fandom s'est vu ébranlé par cette nouvelle saison de Suzumiya Haruhi no Yuûtsu au combien étrange, parce que Kyoto Animation a parié très gros en réalisant pas moins de vingt-huit épisodes, correspondant à un seul chapitre du roman originel. Mais pour ma part l'effet fut très réussi.
Donc nous retrouvons notre casting habituel, Haruhi, Kyon, Yuki, Mikuru, et Koizumi, dans de trépidantes (et très longues) vacances d'été.
La réalisation étant signé KyoAni, l'animé est forcément à la hauteur visuellement, bien animé, bien travaillé. Les doubleurs se révèlent parfaitement à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre. 

Bref, Suzumiya Haruhi était et reste un must ! 

Merci à Coincoin duK pour cette critique (9 épisodes vus, 08/08/09)

À noter qu'un film d'animation Haruhi Suzumiya est sorti. Retrouvez la fiche du manga Mélancolie de Haruhi (La)

Une autre fille version gothique lolita qui tente de chasser l'ennui dans sa vie? Essayez Gosick.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici