Sto:rage

Sto:rage

Titre original: 
Sto:rage
Auteur(s): 
Genre: 
Policier, science-fiction, mystère
Éditeur original: 
Shinchosha (prépublié dans Comic Bunch)
Éditeur français: 
Komikku
Date de sortie originale: 
2015
Date de sortie en France: 
2017 (le 31 août)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
172
Prix: 
7,90€

Avis

Malgré l'ère du numérique aujourd'hui, les moyens d'investigation de la police demeurent encore loin de permettre de découvrir des vérités qui parfois resteront enfouies à jamais. Mais que se passerait-il s'il était possible de visionner ce que les gens ont vu? La mémoire oculaire, une technologie proposée dans Sto:rage, encore confidentielle, mais qui permet d'aller plus vite et beaucoup loin dans des enquêtes. 

Un concept qui serait assez révolutionnaire s'il existait, la possibilité de mensonge dans les enquêtes et procès. Mais qui sait ce qu'il adviendrait si une telle technologie tombait dans de mauvaises mains, puisqu'elle permet de farfouiller dans le passé des gens, même dans les moments intimes?
Le manga embraye sur deux enquêtes a priori non liées. Néanmoins le mode opératoire reste le même: des gens assassinés et dont le corps a été calciné. De fil en aiguille, on découvre assez vite un plus grand complot derrière tout ça. C'est l'occasion de dévoiler peu à peu le passé du héros, qui avait un peu l'air du bleu neuneu au début, mais qui cache bien plus qu'il n'y paraît. Les autres personnages ont l'air sympathique, toutefois, ils sont peu développés pour le moment. Une sombre organisation se profile qui agit au delà des lois. (attention léger spoil) C'est d'ailleurs un peu dommage que le but de ce groupe soit de viser à appliquer sa propre justice quand la police échoue par les moyens légaux. Ça manque un peu d'originalité et de toute façon, ils apparaissent trop comme des méchants pour qu'on les prenne en sympathie. (fin spoil) Cependant, nous verrons la tournure que prendront les choses dans le tome deux qui conclut l'histoire. Le scenario ne traîne pas au moins! Même s'il aurait été vraiment intéressant que l'ide de mémoire oculaire soit davantage exploré.
Le dessin convient parfaitement à ce genre d'histoire. Le dessinateur a un bon coup de crayon et un style semi-réaliste très cool. On voit par moment un léger manque de maîtrise, dans certaines mises en scène ou certains visages, mais c'est minime. 

Un bon manga policier dont on aurait aimé voir le concept de mémoire oculaire développé sur un ou deux tomes de plus! 

Hanoko, un tome lu, le 11/10/2017

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici