Orchestre des doigts (L')

Orchestre des doigts (L')

Titre original: 
Wagayubi no Orchestra
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie
Éditeur original: 
Akita
Éditeur français: 
Kanko
Date de sortie originale: 
1991
Date de sortie en France: 
Novembre 2006
Nombre de tomes: 
4 (Terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
230 + bonus
Prix: 
11€
Rythme de parution: 
Terminé (plus édité)

Avis

"Au vu du titre et à la couverture je me suis dit "Ah tiens ça doit ressembler au film Les Choristes (que je n'ai pas vu). En feuilletant le tome pour voir le nombre de pages, je me suis apperçu que dans les bonus il était question de langage des signes. Quel va donc être le contenu de ce manga ? 

L'auteur dessine très bien, dans un style un peu vieillot certes (gros traits, personnages assez larges), mais les dessins ont une grande netteté et une grande force.  

Dès les premières pages, l'histoire est posée, et se révèle être un très grand challenge : comment enseigner la musique à des enfants qui ne peuvent pas l'entendre ? Et plus difficilement encore, comment enseigner le langage des signes, et comment faire en sorte que cette approche ne soit pas balayée par la méthode oraliste ?  

Le héros est un peu trop idéaliste et tête à claque car il pleure souvent (c'est un héros après tout ), heureusement il n'est pas le seul personnage, et au fur et à mesure de sa vie, il murit. 

L'orchestre des doigts est vraiment un manga passionnant de bout en bout. Même si l'aspect musical ne prend pas la forme que l'on attendait, car le professeur doit s'occuper d'un enfant sourd "à problème", il n'en demeure pas moins que le livre se dévore, car chaque chose que va apprendre cet élève sera une victoire. C'est un préalable, car le professeur doit lui aussi apprendre ce langage.
De musique, il s'agira en fait du langage des signes, car pour le jeune professeur « c'est comme si j'étais un chef d'orchestre dont la baguette danse dans les airs », grâces aux signes, il va chercher à faire passer des émotions comme le ferait un morceau de musique. Plus qu'un chef d'orchestre, il sera conteur. 

Le réel intérêt de ce titre, c'est de nous faire entrer dans un monde qui nous est étranger, celui des sourds, muets et aveugles, et nous montrer les problèmes qu'ils rencontrent. C'est fascinant de voir comment ils s'en sortent, et il fascinant de voir que cette oeuvre nous fait réfléchir à notre place dans la société. 

De part l'ambiance et la force qui se dégage de ce titre, j'aurai envie de le comparer à Gen d'Hiroshima, car il aborde le même genre de problème : comment survivre dans un monde hostile quand on est un enfant ? L'autre point de comparaison ce sont tous les problèmes que les deux enfants rencontrent avec leur famille ou entourage propre (les grands mères sont ignobles).
Enfin, c'est l'histoire du Japon à laquelle on assiste, vue par ses exclus, ainsi que celle de l'enseignement du langage des signes et de la méthode oraliste.  

Chaque volume est agrémenté de pages bonus, pour compléter notre connaissance du contexte, et les problèmes historiques et actuels que posent la question de l'enseignement du langage des signes en France. C'est très intéressant. 

Vous l'aurez compris, je suis très enthousiaste et vous recommande donc chaudement la lecture de ce titre !" 

Docteur Spider, 25/01/08

Docteur Spider

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici