Ainsi parlait Zarathoustra

Ainsi parlait Zarathoustra

Titre original: 
ツァラトゥストラかく語りき
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, fantastique
Éditeur original: 
East Press
Éditeur français: 
Soleil Manga (collection Classiques)
Date de sortie originale: 
2008 (août)
Date de sortie en France: 
2016 (le 14 octobre)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,99€

Avis

Ah, il y avait un moment que je n'avais pas lu de manga de la collection Manga de Dokuha! Ici donc, Variety Artworks s'attaque à du Nietzsche. Un philosophe que certains me décrivaient comme assez accessible mais personnellement, le seul livre que j'avais lu de lui (la Généalogie de la Morale, ça remonte au lycée) n'avait laissé en moi qu'incompréhension et mal de crâne, même après une seconde lecture. Je compte donc sur ce manga pour me donner une autre image de cet auteur! 

Cette adaptation en manga est manifestement un prologue au livre original. Il raconte la jeunesse de Zarathoustra et comment il en est venu à se retirer dans les montagnes. Pour moi, ce manga est une très belle réussite. En dehors de sa volonté d'introduire à la pensée de Nietzsche, il comporte tous les éléments d'un très bon récit.
On commence sur une introduction grandiose de quelques pages, enchaînées avec le déclenchement de l'histoire, le pasteur et son épouse qui recueillent un nourrisson abandonné. On passe ensuite à l'enfance de Zarathoustra et d'Alex, et leurs interactions entre eux et les autres personnages. La force dramatique opère assez vite car on s'attache aux personnages, clichés au début mais qui prouveront plus de subtilité dans leur personnalité. Ce qui est amusant est que Zarathoustra enfant a tout du rival antipathique du héros, rôle qu'endosserait donc son frère Alex. Mais son évolution lui permettra de ne pas rester au rang de sale garnement, causée par les épreuves qu'il subira dans sa vie. De plus, le manga propose un bon équilibre de présence entre les personnages principaux, ce qui apporte plus de richesse. Le scenario et le rythme sont très bons, on ne s'ennuie pas et le sort tragique de nos héros a de quoi nous toucher. Parallèlement, le mystère à travers le personnage de Salomé nous intrigue de plus en plus et il apporte aussi un côté fantastique et mystique pas désagréable.
Concernant les dessins, ils sont d'un niveau tout à honnête. Les mangas de cette collection paraissaient souvent bâclés mais j'ai assez apprécié celui-ci, notamment grâce à son sympathique character design. Zarathoustra a par moment des petits airs de Dio Brando (JoJo's Bizarre Adventure, du temps de Phantom Blood) sur lesquels je ne craches pas ^^
Tous ces éléments permettent d'amener logiquement notre héros vers la pensée décrite par Nietzsche. Je pense que ce manga a bien réussi à en vulgariser les rudiments, tout en nous faisant sentir que des notions bien plus complexes se cachent derrière. Le manga nous invite donc bien à lire le livre original pour avoir en quelques sortes la suite de l'histoire. Se lier d'empathie avec ce personnage motivera peut-être davantage à se pencher sur le livre et se creuser mes méninges pour en saisir le propos. Pour les fervents croyants, il est toutefois évident que ce manga et Nietzsche ne sont pas recommandés. 

Je ne sais pas si je m'attaquerais à du Nietzsche pour autant mais ce manga est bien cool! 

Hanoko, le 17/10/2016

Pour découvrir le courant de pensée religieux qui a inspiré Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzche, je vous conseille le livre audio Zoroastre de Laurence Vanin édité par VOolume.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici