1969

1969

Titre original: 
69 (sixty-nine)
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Japon
Éditeur français: 
Philippe Picquier
Date de sortie originale: 
1987
Date de sortie en France: 
1995
Traduction: 
Jean-Christian Bouvier
Nombre de pages: 
96 (1ère édition) ; 256 (2ème édition)
Prix: 
6,95 euros

Avis

"Quel plaisir, quel bonheur que de lire un Murakami ! 

Mais toutes ces joies ne sont rien face à CE bouquin : 1969

Le livre est si drôle, si réaliste, qu'on a subitement une envie folle de retourner dans le temps, de dire adieu à nos babioles électroniques et de se remettre dans la mouvance dans laquelle étaient les bons vieux baba-cool de la fin des sixties ! 

Luttons contre le pouvoir ! Les gens qui cherchent à avoir des diplômes ne sont que des valets du capitalisme ! Tels étaient les propos de ces jeunes révoltés japonais ou français ou peu importe le pays, à cette époque. Les Etats-Unis étaient montrés du doigt comme le grand méchant à cause de ce qui se passait au Viet-Nâm. Le mai 68 français est hautement salué, Daniel Cohn-Bendit ou Arthur Rimbaud sont respectés par ces jeunes japonais énervés de 1969. 

On a droit à un récit humoristique, dans lequel le personnage principal, Yazaki, nous fait chialer de rire. Le récit est d'ailleurs autobiographique. Peut-être l'auteur a-t-il inclus des passages inventés, mais je n'en sais pas plus. Le fait est que l'année de ses 17 ans est retranscrite avec habileté. Chaque grand moment de l'année scolaire est dépeinte avec un ton ironique, sarcastique, sur les modes de l'époque, les façons de se comporter de certaines personnes etc... 

Le point est mis sur les musiques rock. A chaque page on retrouve au moins un mot quelquonque mis en gras, qui inclu dans la phrase de façon normale un titre super connu du rock des 60'. 

La focalisation interne permet d'avoir le point de vue du personnage principal, qui, étant un type drôle, nous fait rire tout le long du récit. De plus, l'oeuvre étant autobiographique, on a une vision encore plus large, proche de l'omniscience, mais pas vraiment. 

Il y a des passages qui m'ont fait pleuré de rire, pour de vrai hein ^^ Comme pendant la mise en place des barricades dans le lycée, Nakamura qui est forcé à ...... je ne vous en dis pas plus, mais c'est vraiment tripant =) 

C'est bien écrit, c'est drôle, ça vous fera rêver vous les jeunes, et ça vous rappelera de bons souvenirs, vous les plus anciens ! Je le conseille à tous ! 

Une oeuvre sublime !" 

Mika, le 05/12/2005

"Un narrateur malicieux, pour une histoire qui l'est tout autant. Ken, est un ado en pleine perte de repère, perte aggravée par le contexte social, il baigne dans les révoltes étudiantes (Zenkyoto et Zengakuren), il se la raconte beaucoup, n'hésite pas à taquiner le lecteur, joue au dur, mais à des petits côtés fleur bleu lorsqu'il se retrouve seul à seul avec une fille. Et bien sûr c'est un looseur. Il est intéressant de voir un peu le recul du narrateur, 32 ans, du type "j'étais quand même con à l'époque."
Intéressant également de voir que les projets révolutionnaires du héros ne sont là que dans le but de se dépuceler, de même que ces projets de festival. La fin justifie les moyens.
Et puis c'est tellement bien de baigner dans cette ambiance 1969... L'IMAGINATION AU POUVOIR ! 

Le livre est passionnant, court, il se dévore. Conseillé à tout ado qui se respecte." 

Docteur Spider, 28/06/06

Si le livre vous a plu, vous pouvez regarder le film : 69
Même période, mais en plus adulte : Ecstasy of the Angels

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici