Univers des Bakuman.

Bakuman.

Bakuman.

Titre original: 
Bakuman. (バクマン。)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tranche de vie, humour, romance
Éditeur original: 
Toho
Date de sortie originale: 
3 octobre 2015
Date de sortie en France: 
pas de sortie
Durée: 
1h59
Support: 
Cinéma, TV, DVD, blu-ray, vidéo
Prix: 
¥ 4,104

Opening/Ending

Ending: "Shin Takarajima" par Sakanaction

Sympathique ending avec les crédits qui apparaissent dans des cases de planches de manga

Avis

Bakuman n’est pas forcément le manga que je m’attendais le plus à voir adapté en film, mais c’est plutôt avec curiosité que je me suis lancée à le regarder.

 

Le film reprend les mêmes bases que dans le manga mais il va beaucoup condenser l’intrigue pour faire un film complet. Forcément, cela se ressent dans le développement des personnages pour ceux qui sont présents car pas mal ont été zappés. Ma lecture du manga, à hauteur de cinq tomes, remontant à quelques années, je ne pourrai pas tenir de comparatifs précis, cependant, c’est Takagi, le deuxième héros trop relégué au second plan par rapport à Mashiro. Dans la même optique, l’absence de Miyoshi se faire sentir, elle apportait vraiment un plus sympa à l’histoire… Nous pourrions continuer longtemps sur tout ce qu’il manque toutefois, le film demeure malgré tout fort sympathique à regarder.

En effet, le scenario tient quand même la route malgré les raccourcis, on se laisser assez vite prendre au jeu grâce à tout le travail de mise en scène. L’immersion dans les coulisses de création de mangas est bien faite, on y découvre rapidement tous les enjeux, les difficultés et les défis qui attendent les héros. Le film ne s’attarde pas beaucoup sur la technique de dessin de manga, les héros nous semblent progresser un peu trop vite mais j’imagine que cela fait partie des éléments sur lesquels les scénaristes ont dû faire l’impasse. En tout cas, il y aura de quoi se mettre sous la dent pour les amoureux de dessin!

Les acteurs sont plutôt convaincants dans l’ensemble, même si certains comme Eiji semblent à côté de la plaque au début, on s’y fait. Je suis assez étonnée de voir Takeru Satoh en Mashiro, mais l’équipe de maquillage a bien assuré pour radoucir ses traits et lui donner une allure d’adolescent. Seule Miho ne ressemble pas du tout au personnage d’origine et n’a vraiment pas l’air d’une lycéenne. Mais bon, le personnage ne m’intéressait pas beaucoup à l’origine, elle n’est pas très présente dans le film, dont peu m’importe.

Le film est aussi très travaillé sur les ambiances. Les musiques très électro donnent une certaine énergie à l’histoire, laissant de côté un peu le côté romantique au profit de plus de dynamisme. Les décors et lumières sont réussies et les quelques effets spéciaux qui viennent garnir quelques scène fort appréciable. J’ai été très fan de du duel endiablé de plume entre nos héros et Eiji! Par ailleurs, je serais curieuse de savoir si les nombreuses planches de manga que nous apercevons dans le film sont de la main du dessinateur original Takeshi Obata.

 

En dépit des nombreux manquants par rapport au manga, nous voici face à une adaptation assez chouette dans l’ensemble dont on ressort avec une certaine pêche!

 

Hanoko, le 14/07/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici