Twilight

Twilight

Titre original: 
Twilight
Pays d'origine: 
États-Unis, Corée du Sud
Genre: 
Romance, fantastique
Éditeur original: 
Yen Press
Éditeur français: 
Pika
Date de sortie originale: 
2010 (le 17 Mars)
Date de sortie en France: 
2010 (le 17 Mars)
Nombre de tomes: 
2 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée + rabats
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
220
Prix: 
12,90€
Rythme de parution: 
?

Avis

Cet été je m'étais fait un week-end intensif Twilight en voyant les trois premiers films en trois jours et en enchaînant sur le manga dans la semaine suivante. Les films se regardaient assez bien, mais la version Graphic Novel diffère beaucoup et je ne retrouve pas les éléments qui m'avaient plu auparavant. N'ayant pas lu les romans originaux, les comparaisons que je serai amenée à faire porteront donc sur les films, bien que ce Graphic Novel soit adapté des romans. Mais d'après une amie fan de la saga, les films reflètent assez les livres.  

Young Kim a mis en forme son interprétation personnelle du roman. Les événements principaux sont relatés, leur sélection étant identique à celle du film. Seules quelques très courtes scènes ont été ajoutées, comme le moment où Bella questionne Edward sur les caractéristiques d'un vampire, il donne quelques explications un peu faciles mais qui ont le mérite d'exister. Pour le reste, c'est du pareil au même. Le Graphic Novel est très fidèle à l'oeuvre originale, mais il ne semble pas apporter beaucoup de nouveauté au niveau scénaristique.
Ce premier volume met énormément l'accent sur la naissance de la romance entre Bella et Edward, alors que tout l'univers de la saga est relégué au second plan. Il est vrai que le premier volume retrace seulement la moitié du premier film (et du roman je suppose) où l'intrigue parallèle à l'histoire d'amour n'est pas encore dévoilée, mais il y avait quand même une certaine ambiance qui se dégageait. Les décors montagnards et nuageux étaient splendides et du fait que le temps fût toujours gris, on était loin des clichés de paysages idylliques avec un soleil brillant de mille feux. Dans la BD, on a surtout des gros plans focalisés sur les personnages, ce qui est normal pour le type d'histoire conté, mais toutes les superbes vues panoramiques sont presque passées à la trappe. Et lorsqu'à la fin, Bella et Edward se retrouvent dans la forêt, on tombe parfaitement dans ce stéréotype du ciel bleu, de la nature verdoyante, des oiseaux qui chantent. Le tout au service de la romance magnifiée plutôt que d'une recherche de poésie. J'aurais souhaité voir des décors détaillés et prenant de l'ampleur, tels ceux dessinés par Jae Hwan Kim dans son adaptation Warcraft - Le Puit Solaire par exemple.
En réalisant cette oeuvre, Young Kim a aussi créé son propre design des personnages suivant l'image décrite dans le roman. Je suis moyennement séduite par son choix. Tous les personnages paraissent plus séduisants les uns que les autres, ce qui fait que les Cullen ne se démarquent pas du lot alors qu'ils sont censés être d'une beauté hors du commun. Ici, la beauté est chose commune, donc tout est très uniforme. Cependant, la différence aurait pu être marquée sur le regard ténébreux des Cullen, mais une fois encore, ce n'est pas tout à fait cela: ils ont les yeux clairs et si les cernes légèrement foncés n'étaient pas formellement soulignés par Bella lorsque ses pensées sont communiquées, je ne les aurais même pas remarquées tant elles se confondent avec une simple ombre propre du visage. Peut-être la dessinatrice a-t-elle voulu faire quelque chose de subtile, mais le côté ténébreux a quasiment disparu. Ces personnages n'ont pas ce regard inquiétant qui était le leur dans l'adaptation cinématographique.
Ensuite, j'ai mentionné que tous les personnages semblaient participer à un concours de beauté, l'héroïne est bien sûr la première d'entre eux. Bella est devenue bien plus coquette que dans le film sans devenir fashion victim quand même, mais sa chevelure a de quoi faire pâlir n'importe quel mannequin ou actrice faisant des pubs pour shampooing. De plus, elle a nettement moins de personnalité que la Bella version cinéma. Très émotive, elle a toujours ce regard inquiet dès qu'il s'agit d'Edward (c'est-à-dire la majeure partie du temps), regard propre aux héroïnes de Shôjo lambda qui ont toujours cette expression lorsqu'il s'agit de l'élu de leur coeur. La Bella de cette BD est donc bien loin de celle présentée initialement. Je la trouve beaucoup moins attachante et atypique que celle des films. La seule chose pouvant être un plus est qu'elle semble bien plus enjouée et facile à vivre, alors que dans le film elle était presque apathique à ne jamais montrer d'enthousiasme. Par ailleurs, Edward est beaucoup moins charismatique que dans le film, parce que son côté mystérieux ne transparaît pas assez, il devient trop vite mielleux envers Bella.
Ce qui m'a déçue aussi c'est que les autres personnages sont pour le moment totalement effacés à côté du duo protagoniste. Charlie, Carlisle, Alice, les copines de Bella... Même s'ils n'apparaissent pas beaucoup au début, ils étaient quand même assez attachants dès leur première apparition. Sans parler de Jacob qui n'a pas l'air très futé et qui fait dix ans de plus que son âge.
En plus, le film comportait pas mal d'humour qui permettait de passer outre la simple romance niaise. Ici, on peine à sourire rien qu'une fois, tant les scènes amusantes manquent à l'appel et les rares présentes coulent sans laisser de trace sur le lecteur. 

Jusqu'à maintenant, le bilan n'est guère positif. Pourtant, je ne trouve pas ce Graphic Novel mauvais, il se lit quand même bien et pourra plaire aux amatrices d'histoires à l'eau-de-rose. Seulement, il ne conserve pas vraiment l'équilibre entre romance, humour, et fantastique qui faisait sa force et qui permettait de pouvoir apprécier la saga malgré son côté très niais. Je ne condamne pas cette adaptation car il y a tout de même un travail indéniable fourni, au moins d'un point de vue graphique mises à part les comparaisons.
Certes, la beauté excessive des personnages a de quoi laisser perplexe, certes la dimension grandiose des superbes montagnes ne ressort pas, mais la qualité visuelle demeure, en dépit donc des choix peu judicieux faits. On relève aussi des petits défauts qui sont regrettables car la dessinatrice a tout à fait les capacités de les corriger. Les pages manquent de dynamisme lorsqu'il aurait été nécessaire, en particulier le moment où Bella allait se faire écraser par la voiture de l'un de ses camarades, on n'a pas l'adrénaline qui monte simultanément avec les émotions des personnages. C'est en partie causé par la composition des pages mais aussi par les expressions des personnages qui ne sont pas assez marquées.
Les dessins restent très beaux et le style de l'auteur a de la personnalité. Young Kim a dû se faire plaisir à réaliser des planches très soyeuses (de par le tramage notamment) et des personnages splendides, mais dommage qu'elle ne soit pas allée plus loin que ce qui lui est le plus agréable à dessiner. Pour les décors, elle utilise souvent le procédé d'intégration de photographies comme dans Basilisk et elle le gère assez bien. Je trouve aussi les quelques pages comportant de la couleur splendides, m'amenant à me demander s'il n'aurait pas été mieux que toutes les pages soient en couleur.  

J'ai beaucoup parlé du dessin, des personnages et de l'atmosphère mais peu de l'histoire elle-même. Puisqu'il s'agit d'une adaptation reprenant fidèlement celle roman original, ce serait plutôt lui qu'il faudrait critiquer. Cependant, nous parlons ici du Graphic Novel donc mes remarques le concerneront lui en tant qu'oeuvre propre, après l'avoir considéré seulement comme "adaptation de".
Le scénario est évidemment gnangnan au possible, il s'agit avant tout d'une histoire d'amour, les scènes d'action arriveront plus tard en quantité modérée. On regrette que la nature des vampires soit extrêmement édulcorée et qu'elle ne serve qu'à donner aux personnages vampiriques une allure de bad boys ou bad girls. Un des grands débats autour de la saga.
Bilan de tout cela : il y a beaucoup de travail sur cette adaptation papier, c'est indéniable, mais les choix de la dessinatrice ne sont pas les meilleurs qu'elle aurait pu faire. Ce Graphic Novel reflète vraiment ce qui a fait le succès de la saga. Pour les fans, c'est toujours quelque chose de plus à se mettre sous la dent. Pour les nouveau-venus, c'est un récit joli mais à ne pas prendre comme aperçu représentatif de l'ambiance de la saga Twilight. J'espère que la suite deviendra plus poignante, mais je ne suis pas sûre de la lire, n'étant pas non plus une grande amatrice de la saga et encore moins de cette adaptation.

Hanoko, un tome lu, le 1er Septembre 2010

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Twilight / Twilight (Émules)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici