Dotanuki

Dotanuki

Titre original: 
Dotanuki
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
Action
Éditeur français: 
Éditions Akai
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes sortis en France: 
0 (3 chapitres)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
32
Prix: 
gratuit
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

Dans la gamme des fouilles de fond de placard, je retombe sur ce global-manga qui fut le fer de lance des éditions Sakai, alors pionnier du manga gratuit financé par la pub. La maison d'édition n'existant plus aujourd'hui, Dotanuki valait-il le coup de le déterrer? 

Tout d'abord, le moins qu'on puisse dire c'est que ça se lit vite. Il n'y a pas que peu d'introduction sur les personnages, les choses vont droit au but sur la mission qu'ils vont se voir confier. De plus, comme des combats sont inclus dès le début, Dotanuki démarre de manière assez dynamique.
Après si cela se lit bien, cela ne nous laisse pas vraiment de trace. Pour le moment on en sait assez peu sur le pourquoi du comment et les personnages ne montrent pas encore beaucoup de personnalité, en particulier le héros qui est plutôt insipide.
Le niveau en dessin est très mitigé. Un point positif réside dans le fait que les pages sont vivantes, on n'a pas l'impression de choses figées comme dans beaucoup de bande-dessinées européennes. Le tout reste un peu malhabile mais la composition des pages n'est pas trop mal. Après, les dessins en eux-mêmes ne sont pas vraiment beaux. Non pas que ce soit forcément mal dessiné mais je n'accroche pas au style; l'auteur reste dans un registre très BD et non pas manga, notamment dans la manière de dessiner le visage des personnages et l'expression de ces derniers. Je sais on ne peut mieux que le manga est très diversifié en style, mais à chaque fois, on reconnaît une certaine patte asiat qui ne se retrouve pas ici. Quelques rares oeuvres avait réussi à donner de l'éclat à un style occidental dans un format manga telles que Lolita HR, mais dans le cas présent avec Dotanuki, le mélange laisse encore à désirer. Les fans ne seront pas convaincus par ce qui est proposé.
Toutefois, l'ambiance proposée n'est pas inintéressante, mêlant univers latin (Italie, Espagne) et univers japonais. J'aurais été curieuse de voir comment tout cela aurait pu évoluer. 

Dotanuki, même s'il n'est pas mauvais, n'est pas le joyau avorté tombé injustement dans l'oubli. Peut-être son auteur le ravivera-t-il sous une autre forme un jour. 

Hanoko, deux chapitres lus, le 22/07/2013

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici