Interdit aux moins de 18 ans

Le contenu de cette page est à caractère érotique/pornographique/violent.

En continuant de parcourir cette page, vous garantissez que vous êtes majeur.

 

Pour masquer ce message, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte et modifiez vos préférences dans votre profil.

Princess Quest Saga

Princess Quest Saga

Titre original: 
Princess Quest Saga
Auteur(s): 
Genre: 
Sexe, heroic-fantasy, humour
Éditeur original: 
Fujimi Shuppan
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
1994
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
170
Prix: 
524¥

Avis

Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu un hentai aussi amusant. Notre héroïne est une insatisfaite qui s'ennuie des hommes et part de quête de plaisir comme elle n'en a jamais eu. 

Ici très peu de viols, la tonalité est très humoristique avec de monstres aux bites complètement farfelues, une héroïne qui en redemande alors que son petit camarade de voyage essaye en vain de la raisonner. C'est pas hard du tout, la plupart du temps quand les personnages sont en action, les pénétrations sont dissimulés sous des litres d'éjaculation ou alors c'est la pose qui relève plus de l'érotisme que de la pornographie. Sans doute l'auteur a choisi cette option pour être débarrassé des problèmes de censure. Du coup, le manga est à peine pornographique, de quoi permettre aux gens qui n'aiment pas les hentai hardore de trouver de quoi se satisfaire.
En plus, contrairement à la plupart des hentai, il y a un véritable scénario qui se construit au fil des chapitres. Certes ce n'est pas un manga à grandes prétentions, mais de cette manière l'humour passe très bien. Ça m'a bien fait rire quand on voit au début Shira s'en aller de son palais avec tout le monde qui lui souhaite de ne jamais revenir ^^
Comme pour les autres manga de Yui Toshiki que j'ai pu lire, les dessins sont clairs et soignés, j'ai bien le style de l'auteur. Les scènes de cul sont parfaitement lisibles.

Autre couverture pour ce manga

À propos du premier chapitre du manga, "Fushigi no kuni no tamago no ko", on se pose pas mal de question sur cette jeune fille et la conclusion est un peu tirée par les cheveux mais c'est fun quand même. 

Bref un volume qui se lit vite et bien qui constitue un bon divertissement!

Hanoko, tome lu le 26/08/09

Si vous avez aimé ce manga, vous apprécierez sûrement l'OAV ASGALDH ~The Distortion Testament~

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici