Syndrome du Tournesol (le)

Syndrome du Tournesol (le)

Titre original: 
Koujitusei no tobira
Auteur(s): 
Genre: 
Yaoi, drame, enquête
Éditeur original: 
Houbunsha
Éditeur français: 
Taifu comics
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
210
Prix: 
8,95€

Avis

"Me voici à lire des yaoi, moi qui déteste ça. Et bien pour une fois, j'ai été plutôt contente de lire Le Syndrome du Tournesol.
L'histoire paraît classique, de prime abord. Sis est un jeune trentenaire dynamique à la jolie compagne. Tout se passe pour le mieux jusqu'à ce que déboule Kai, le fils adoptif de feu son frère. La copine de Sis s'en va, pensant à une relation entre les deux jeunes hommes. Et elle n'a pas tort puisque Kai et Sis commencent à se rapprocher, puis s'aimer. Mais le passé du couple va rapidement resurgir et mettre à l'épreuve leurs sentiments.
Et c'est là que tout part en sucette. Car, si la relation balbutiante entre les protagonistes est touchante et bien écrite, le côté mystérieux de leur passé est très compliqué voire rocambolesque. Kai est un jeune homme beau et calme, qui semble avoir une activité un peu louche. Sis s'ennuie un peu dans sa vie quotidienne et se découvre un penchant pour les hommes avec l'arrivée de Kai. Les deux s'aiment timidement, sont perturbés par leurs sentiments (surtout Kai), et on finit par comprendre pourquoi. Hélas, avant d'en arriver à cette conclusion, on passe par une phase où on ne comprend rien. Les personnages annexes, qui arrivent comme un cheveu sur la soupe, expliquent à nos héros des choses vraiment tordues, donnant l'impression que la mangaka voulait donner plus de profondeur à son titre sans forcément savoir comment s'y prendre. Au final, on se retrouve avec des pages et des pages de dialogues interminables, difficiles à suivre tant pour les héros que pour les lecteurs. On part dans l'espionnage international, l'usurpation d'identité, les expériences occultes... Pour au final revenir sur ce qui aurait dû être l'unique objectif du manga : l'amour entre Kai et Sis.
L'histoire se déroule en France. J'ai assez rigolé en voyant l'image que la mangaka donne à notre pays : violence, dangerosité pour les femmes, surtout la nuit. On devine que l'on se trouve à Paris par les décors (même si je n'ai pas reconnu toutes les références). Du coup, je trouve qu'elle n'a pas tort, et cette vision de la France tranche par rapport à ce que peuvent penser les japonais de notre beau pays. Adieu l'idéalisation, le romantisme et la gastronomie, bonjour aux habitants pas forcément polis et aux agressions assez fréquentes ! Ah, la France... (oui, j'exagère toujours).
Le dessin est assez chouette. Doux, on pourrait parler de pastel, même sans couleur. J'apprécie le chara-design, les personnages ont de la profondeur et on s'attache vite à eux. J'ai juste parfois du mal à tous les distinguer les uns des autres, mais je pense que c'est une volonté de l'auteur. Quelques scènes de sexe homosexuel, partiellement censurées. Pas grand chose à rajouter à part : pourquoi toujours des hommes aux cheveux un peu longs, en bataille ?  

Bref, un yaoi sympa, joli, mais dont l'histoire part un peu trop en sucette." 

DDG, le 23/06/2014

D'autres yaoi : Maiden Rose ou encore Professor Strangelove.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici