Maiden Rose

Maiden Rose

Titre original: 
Hyakujitsu no Bara
Auteur(s): 
Genre: 
yaoi, drame, violence, guerre
Éditeur original: 
Ookura shuppan
Éditeur français: 
Taifu Comics
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
2 (arrêté)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Prix: 
8,99€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

"Je ne suis pas adepte des yaoi, mais je me suis faite violence pour vous. D'ailleurs, ce mot semble être celui qui dirige en maître ce manga.
L'histoire nous plonge dans une guerre mondiale n'étant pas sans rappeler la Seconde Guerre. Taki fait partie de la famille impériale mais risque sa vie sur le terrain en étant le chef de la célèbre division de l'armée, la Maiden Rose. Klaus est un étranger un peu rebelle, qui a pourtant juré loyauté à Taki. Il est d'un soutien incontestable dans les batailles, bien que chacun se demande pourquoi. Ce qui se passe entre Taki et Klaus dépasse toutefois l'imagination de tous : ils sont amants, Klaus étant d'ailleurs plus le maître de Taki que l'inverse dans ces moments-là, à l'inverse du champ de bataille.
Et je dois avouer que leurs étreintes m'ont particulièrement déplu. En effet, Klaus viole ni plus ni moins le prince dès qu'ils se voient. Je ne comprends pas bien pourquoi, à part peut-être la vexation que peut ressentir Klaus de n'être qu'un simple soldat aux yeux de Taki sur le champ de bataille. Toujours est-il que ce genre de violence sexuelle me déplait, surtout qu'elle est à peine censurée.
Les liens affectifs entre nos deux protagonistes m'échappent un peu. Le thème de la guerre n'étant pas ma tasse de thé, j'ai eu du mal à m'immerger dans l'histoire. Les intrigues politiques me dépassent, et certains dialogues m'ont totalement perdue.
Le dessin est plutôt joli, bien que je trouve les personnages trop anguleux. Taki est très androgyne, je pensais même que c'était une fille en voyant la couverture (je n'ai vu qu'après le sigle "yaoi"). Je le répète, les scènes de sexe sont peu censurées, le manga ne convient donc pas aux moins de 18 ans.
Certaines scènes sont assez jolies car dans un style féodal japonais. A part ça, rien de bien probant, sauf si on apprécie les blindés et les véhicules de guerre des années 30-40.
Je ne vois pas quoi ajouter à part que je ne cautionne pas ce genre de représentation de la violence. La guerre est mère de tous les maux, mais pas que." 

DDG, le 08/04/2014, un tome lu.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici