Jardin de Lierre (Le)

Jardin de Lierre (Le)

Titre original: 
Tsurukusa no Niwa
Auteur(s): 
Genre: 
Yaoi, romance
Éditeur original: 
Tokyomangasha
Éditeur français: 
Éditions H
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2010 (le 24 Juin)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
11,95€

Résumé des tomes

Avis

Un yaoi qui ne manque pas d'atouts pour charmer son public mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable pourtant. 

Le premier contact que l'on a avec ce manga est plus qu'allechant. En effet, on voit une superbe couverture pour ensuite découvrir de somputeuses planches. L'auteure a un trait fin, précis et donne à ses pages une douceur surprenante. Ses personnages, bien qu'ils souffrent assez du défaut récurrent d'une trop grande ressemblance entre eux, ont chacun quelque chose d'envoûtant dans leur regard. Par dessus le marché, l'érotisme est très présent et quasiment pas censuré, les scènes de sexes demeurant soft. Donc pour les amatrices de yaoi, il y a de quoi se rincer l'oeil.
Ainsi, se plonger dans la lecture de ce one-shot nous fait plus qu'envie. Cependant, je dois admettre avoir ressenti une certaine déception après avoir passé la première histoire. Si les histoires narrées présentent assez de complexité dans leurs premières pages, l'auteure semble en arriver à des clichés du genre qui rendent finalement ses histoires très prévisibles et légèrement anodines. Même si chacun des scenarii demeure empreints de tristesse mais on aboutit à chaque à fois à une happy-end. Seul la première histoire éponyme du manga, Le jardin de lierre, a un dénouement qui n'est pas forcément celui que l'on attendait.
Donc en fin de compte, nous restons dans du yaoi tout à fait classique, si ce n'est que le style de l'auteur est plus fin que celui du yaoi lambda. Une qualité qu'il faut bien sûr mettre en évidence, cependant, on était en droit de s'attendre à quelque chose de plus complexe et recherché ce qui explique que l'on puisse se sentir un peu déçu après avoir lu. Le manga se voulait clairement très mûr, loin des yaoi narrant des romances insouciantes, on aborde par exemple plus ou moins le thème de l'inceste avec le chapitre "cage dorée" mais le développement ne se montre pas à la hauteur de l'ambition. 

Il s'agit donc d'un titre agréable à lire mais qui ne se démarque pas outre mesure des classiques du genre.

Hanoko, one-shot lu, le 08/07/2010

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici