Geboku ni Narimasu

Geboku ni Narimasu

Titre original: 
Geboku ni Narimasu - You are my queen
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, humour
Éditeur original: 
Oakla Publishing
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
2002
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
0
Nombre d'éditions en France: 
0
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
581¥

Résumé des tomes

Avis

"Un manga amusant qui titille légèrement les principes des rôles du seme et du uke (pour la définition de ces termes, rendez-vous dans l'introduction de la rubrique Yaoi/Yuri). 

L'histoire est simple comme pour pas mal de yaoi mais elle reste très divertissante. Le contraste des personnalités entre les deux protagonistes et très bien rendu et franchement, Moriya est trop marrant avec ses réactions complètement détachées, exempt de jalousie tellement il est sous le charme d'Ouno. Ce dernier, flegmatique et inconsciemment égoïste est assez attachant aussi parce que son caractère est plutôt atypique. On n'est pas du tout devant le classique personnage ténébreux. Il possède une certaine innocence qui le rend intéressant.
Ensuite, les places que tous deux entretiennent dans le couple sont légèrement moins cliché qu'à la normale. Moriya devrait être le seme au vu de son physique par rapport à celui d'Ouno, mais il l'est seulement pour leurs relations sexuelles, qui ne sont d'ailleurs guère au centre de l'attention. Moralement, c'est Ouno qui est plutôt dominateur car Moriya accomplit tous ses ordres et désirs. Encore une fois, ce qui est amusant est le fait que Moriya s'abaisse ainsi de son plein gré, sans complexes et parfaitement en connaissance de cause, alors qu'Ouno ne cherche absolument pas à se faire obéir même s'il s'en accommode très bien.
Le scenario présente un troisième personnage Miyahigashi, le rival de Moriya qui viendra ajouter du piment dans l'histoire. Même si son rôle reste mineur, il suffit à donner les péripéties nécessaires pour rendre le manga plus prenant.
Visuellement, ce yaoi est assez réussi. L'auteur retranscrit parfaitement le charme d'un jeune homme insaisissable qu'est celui d'Ouno. Elle exagère évidemment sa divinisation mais c'est totalement volontaire de sa part, dans l'optique d'entretenir l'humour du manga, on voit les choses avec le point de vue de Moriya. J'adore aussi la manière dont elle dessine Moriya et Miyahigashi lorsqu'il sont percutés par choc émotionnel, c'est bien fun ^^ 

Bon le dessin n'est pas parfait, les proportions sont parfois pas très maîtrisées et les contre-plongées assez foireuses, mais dans l'ensemble c'est agréable à voir.
La fin du yaoi comporte un court chapitre d'une histoire différente. C'est sympa aussi . 

En somme, voilà un titre vraiment pas mal, je vous le recommande." 

Hanoko, le 16/01/2011

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici