Interdit aux moins de 18 ans

Le contenu de cette page est à caractère érotique/pornographique/violent.

En continuant de parcourir cette page, vous garantissez que vous êtes majeur.

 

Pour masquer ce message, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte et modifiez vos préférences dans votre profil.

Eien ni Owaranai

Eien ni Owaranai

Titre original: 
Eien ni Owaranai (永遠に終わらない・・・)
Auteur(s): 
Genre: 
yaoi, shotacon, drame
Éditeur original: 
Outou Shobou (prépublié dans Gust)
Date de sortie originale: 
2000
Date de sortie en France: 
inédit
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
22

Avis

Je... euh...qu...quoi? Vous me voyez là totalement abasourdie par ce manga. Comment est-ce possible en si peu de page de mêler sans vergogne des scènes de sexe odieuses avec de la tragédie et drame familial? 

Un gamin qui a l'air d'être au collège tout au plus, fait de son prof, qui est en fait son père, son esclave sexuel pour se venger de lui, qui l'a abandonné, et du souvenir indélébile qu'il a laissé dans la mémoire de sa mère. On a tout ce qui a de quoi choquer en la matière. De l'inceste qu'on se prend en plein poire mais aussi de la pédophilie... ou plutôt l'inverse, l'"adultophilie"? Le tout dans une ambiance SM éhontée. Et à chaque page, le petit Hijiki nous rappelle la souffrance et la frustration qu'il éprouve dans le déséquilibre familial qu'il subit au quotidien.
Comment peut-on faire une telle tambouille de choses offensantes et d'autres se voulant émouvantes? Non non, je ne comprends vraiment pas ce qui est passé par la tête du mangaka en réalisant un tel manga. Voulait-il montrer que tout comportement déviant tire ses racines dans des traumatismes de l'enfance? Je ne sais pas si trop si le message passe dans ce one-shot ^^'
Côté dessin c'est moyen, ni beau, ni très laid. On voit au fur et à mesure des pages que les proportions entre les deux personnages s'amenuisent, comme si le prof s'amaigrissait et rapetissait. C'est chelou. 

Bref c'est n'importe quoi ce manga, pas dans le bon sens du terme, j'en reviens toujours pas XD
PS: après vérification, "adultophilie" existe bel et bien comme terme. 

Hanoko, le 16/04/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici