Zozo Zombie

Zozo Zombie

Titre original: 
Zo Zo Zo zombie-kun (ゾゾゾ ゾンビ〜くん)
Auteur(s): 
Genre: 
comédie, tranche de vie, fantastique
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Corocoro Comic)
Éditeur français: 
Vega
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
10 octobre 2019
Nombre de tomes: 
11 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Yuki Kakiichi
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7€

Avis

Que se passerait-il si un zombi était dépourvu de désir de dévorer de la chair fraîche et tendait plutôt à vouloir aider son prochain ? En voici une vision à travers ce manga !

 

Zozo zombie après leur rencontre, suit le quotidien de ce duo gamin/mort-vivant en enchaînant gag sur gag. Le décalage se produit sur des choses banales et triviales du quotidien, mais qui prennent une toute autre tournure avec Zozo, qui peut se démembrer ou jouer allègrement avec ses organes. Doué d’une forme d’intelligence bien à lui, il comprend de travers tout ce que lui dit Isamu.

 Si l’idée est amusante au début, le manga tourne très vite au grand n’importe quoi, où Zozo devient capable de faire des choses plus abracadabrantes les unes que les autres, dépassant totalement sa constitution de zombi dans un délire à la Bobobo-bo-bo-bobo ou Haré + Guu. Certains calembours me rappellent même le manga Super Mario - Manga Adventures. Mais je dois dire que je n’accroche pas du tout. Pas vraiment bon public à la base pour les mangas purement humoristiques, je me suis vite lassée des aventures de Zozo et d’Isamu. En effet, comme Zozo devient capable de faire des choses qui n’ont limite plus rien à voir avec le fait d’être mort-vivant, le délire perd de sa logique et de son effet comique. De plus, les blagues se résument vite à de l’humour par la représentation littérale d’expression figurées. Si Zozo a l’estomac dans les talons, nous trouverez son organe sous ses pieds. L’auteur enchaîne gags sur gags, qui ne m’ont fait que très peu sourire, d'autant que pas grand chose n'est développé à côté, niveau scenario ou autres personnages qu’Isamu pour interagir avec Zozo.

Le dessin est bon, dans la gamme des shonen classique d’humour. On rouve une petit touche d’esthétique kawai dans le design de Zozo, avec sa tête toute ronde et ses yeux semblables à des poids noirs, style que l’on retrouve souvent pour des mascottes, des produits dérivés ou certains jeux vidéo. La fin du tome inclus quelques mini-jeu, dont plusieurs pages à la Où est Charlie. C’est sympa, mais regrettable qu’elles soient en noir et blanc (surtout quand l’auteur nous invite à chercher des éléments bleus par exemple…)

 

On a vite fait le tour de la question avec ce manga, d’autant que ce n’est pas le meilleur que j’ai pu voir/lire dans le genre. À tester éventuellement si vous êtes friand de ce genre de manga absurdes.

 

Hanoko, deux tomes lus le 16/10/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici