Univers des Legend of Zelda

Zelda (the Legend of) - Phantom of Hourglass

Zelda (the Legend of) - Phantom of Hourglass

Titre original: 
Zelda no densetsu - Mugen no Sunadokei
Auteur(s): 
Genre: 
Aventure, heroic fantasy
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2011 (le 16 mars)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
2 (édition simple et Perfect Edition comprenant aussi Zelda (The Legend of) - The Minish Cap)
Couverture: 
Souple (édition simple) - rigide + jaquette glacée mat (Perfect Edition)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,95 euros (édition simple), 19,9 euros (Perfect Edition)

Fiches personnages

Avis

Les adaptations de Zelda en manga se poursuivent. Voici aujourd'hui le tour de Zelda (The Legend of) : Phantom Hourglass d'avoir son manga dédié. Le format du one-shot a été choisi pour narrer l'ensemble de l'histoire. Je n'ai pas joué à l'épisode concerné, mais on sent tout de même que les auteurs ont vraiment voulu coller à l'oeuvre originale. On perçoit aisément l'influence vidéo-ludique à travers l'incipit, les différents donjons que Link visite, les monstres qu'il affronte, les astuces dont il se sert pour s'en sortir etc. Je reconnais notamment la boule de cristal dans le premier donjon qui lui permet de libérer Linebeck ;).
De ce point de vue-là, beaucoup de soin a été apporté pour rester fidèle au jeu. Après, forcément Link parle contrairement au jeu, mais ses répliques sont généralement plutôt amusantes. Le style du manga est assez enfantin de manière générale mais il n'est pas puéril à outrance, la lecture reste assez sympathique. Il vrai que résumer tout le jeu en un seul volume de manga oblige à abréger et à faire des impasses, aussi on pourra regretter que l'histoire ne soit pas assez détaillée, un second volume aurait suffit je pense. Cela aurait permis aussi de mieux développer les personnages.
À propos des dessins: à nouveau les auteures montrent qu'elles ont respecté l'ambiance et le character design si particuliers du jeu, c'est donc encore un assez bon boulot. Peut-être auraient-elles pu pousser les choses plus loin pour rendre le manga plus stylisé, il a un petit charme mais on aurait voulu plus. Les planches restent globalement de qualité. 

Une assez bonne adaptation en somme, à lire à l'occasion.

Hanoko, un tome lu, le 28/03/2011

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici