Terra Formars

Terra Formars

Titre original: 
Terra Formars (テラフォーマーズ)
Genre: 
Horreur, SF, action
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié dans Miracle Jump puis dans Shuukan Young Jump)
Éditeur français: 
Kazé
Date de sortie originale: 
20111
Date de sortie en France: 
2013
Nombre de tomes: 
17 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
14 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
223
Prix: 
8€€29, 1er tome à 1€€ à l'occasion des 48h de la BD 2016
Rythme de parution: 
Trimestriel

Avis

"C'est à l'occasion des 48h de la BD 2016 que j'ai pu lire le premier tome de Terra Formars. Adepte des manga apocalyptiques, je n'ai pas été déçue.
Comme je le disais dans le résumé, l'Humanité veut coloniser Mars. Pour la rendre vivable, elle envoie des cafards, seul organisme capable de terraformer la planète rouge. Sauf qu'en six cents ans, les bestioles ont évolué, et elles sont bien décidées à ne pas se laisser exterminer par les humains venus les éradiquer.
Dès les trente premières pages, on sent le côté très catastrophique de la situation. Comme l'excellentissime Alien (le film) ou le terrible Crossed (le comic), il semble impensable que nos héros, voire même l'Humanité s'en sorte. Les cafards sont devenus de véritables machines de guerre très intelligentes et dotés d'un instinct de survie implacable. Les humains venus les exterminer, malgré les mutations génétiques qu'on leur a appliqué pour qu'ils deviennent plus forts, ne peuvent pas grand chose et deviennent les nuisibles à abattre. J'ai vraiment apprécié de côté arroseur arrosé. Nous qui passons notre temps à chasser l'insecte, voilà qu'il se décide à nous chasser à son tour.
Pour revenir sur les héros modifiés génétiquement, ils ont en fait été "couplés" avec des insectes afin d'en obtenir des particularités utiles au combat. L'exemple le plus simple serait de parler de la fourmi capable de porter plus de cent fois son propre poids. Cet aspect de nos protagonistes nous permet d'en apprendre plus sur les insectes et d'apporter une nouveauté en terme d'humains modifiés, thème souvent utilisé. D'ailleurs, ces particularités ne peuvent être utilisées sans risque et coûtent beaucoup aux humains.
Le design des cafards est sympa dans le sens où il utilise le ridicule pour effrayer. A l'instar de La Mosca, on aurait envie de rire en voyant les monstres, mais au final leur manque d'expression tranche tellement avec leur violence qu'ils en deviennent particulièrement flippants.
Je me demande comment va évoluer l'histoire. Car à la fin du tome 1, on a vraiment l'impression que c'est la fin des haricots pour l'Humanité. Apparemment, le tome 2 débute bien après et s'annonce plutôt post-apocalyptique, donnant le premier tome comme un préquelle.
En tout cas, ce manga s'annonce vraiment chouette et a rencontré un franc succès en France." 

DDG, le 14/05/16, un tome lu.

Un anime existe, ainsi qu'un autre manga, un one-shot nommé Terra Formars Rain Hard.
Des humains contre des arachnides géants: Starship Troopers Invasion

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici