Teacher Killer

Teacher Killer

Titre original: 
Sensei no yasashi koroshi kata (先生のやさしい殺し方)
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie, horreur, romance, thriller
Éditeur original: 
Square Enix (pépublié dans GanGan Onlne)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
3 juillet 2019
Nombre de tomes: 
4 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Julie Gerriet
Couverture: 
souple + jaquette glacée avec vernis
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224
Prix: 
7,99€

Avis

Après Monsieur Koro et son Assassination Classroom, voici un prof de meurtre dans un autre style. Celui-ci ne fait pas qu'instruire son élève en cours particulier, il l'emmène aussi en exercices pratiques...

Dans cette histoire d'amour/vengeance, pas de tueur mystère et notre héroïne demeure au plus proche de sa cible, qui semble rien craindre de sa part. Elle, du genre un peu cynique et lui qui cache à merveille ses pulsions de tueurs aux autres derrière des abords sympathiques: ils forment un duo à la fois sinistre et comique aussi bien au lycée que dans leur assassinats.
L'idée demeure amusante, mais dommage que l'histoire édulcore un peu le côté immoral des personnages. On apprend assez vite que tel un Light de Death Note, Ichirô tue seulement des meurtrier, j'aurais bien aimé que l'auteur se mouille un peu plus. De plus, on se demande comment il fait pour recueillir autant d'informations à propos de ses coupables victimes. A-t-il un indic au sein de la police? L'autre question qui demeure est quel a été le crime des parents de Riko pour qu'Ichirô en ait eu après eux quand il était scolarisé. Une autre vengeance? Pour le moment, Riko demeure un peu trop faire-valoir du professeur mais à voir comment elle évoluera. En ce qui concerne les cibles d'Ichirô, on a droit pour le moment à un bon panel de tueurs variés et bien malsains. Les amateurs d'histoires d'affaires criminelles seront servis.
Le manga se pare d'un dessin de qualité mais au style un peu banal. Dans le cas présent, cela peut trouver une pertinence. Des personnages, qu'on a déjà vus et revus et qu'on ne soupçonne pas, cachent bien leur jeu quant à leur pratique du massacre. De plus, l'auteur dessine avec une précision déroutante les corps sectionnés au lieu de se contenter d'une masse informe teintée de sang.

Pas forcément trépident, mais ce manga a  son petit quelque chose pour piquer notre curiosité. À réserver quand même aux lecteurs avertis.

Hanoko, un tome lu, le 10/07/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici