Tales of Xillia - Side;Milla

Tales of Xillia - Side;Milla

Titre original: 
Tales of Xillia - Side;Milla
Genre: 
Aventure, action, fantastique
Éditeur original: 
Media Factory
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2013 (juin)
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

« Je tiens à souligner que je ne connais que de nom la saga des Tales of, que ce soit pour les jeux vidéo que pour les adaptations papier. En ce qui concerne Tales of Xillia, le jeu vidéo sortira en France le mois prochain, soit deux mois après la sortie du présent manga. Il paraît que les deux histoires se chevauchent, avec une bonne adaptation. Aussi, je déconseille la lecture de ma fiche aux personnes souhaitant découvrir pleinement le scénario du jeu vidéo ; je n'ai pas envie de vous spoiler malgré moi.
L'histoire nous plonge dans un univers fantasy, où humains et esprits se côtoient. Notre héroïne n'est autre que le seigneur des esprits, la personnification d'un dieu, si l'on va loin. Bien entendu, Milla est très jolie, courageuse et forte, l'archétype de la guerrière invincible. Sauf que, très rapidement, elle perd tous ses pouvoirs et repart « à zéro », avec les capacités d'un humain lambda. Accompagnée par Jude puis d'autres bougres, elle va devoir apprendre à se défendre avec les moyens du bord, tout en conservant son côté intrépide et « décalé ». Milla ne pense pas comme un humain et c'est plutôt cool et original. C'est également source de blagues et de moments moins drôles.
En gros, la quête de Milla passe du « combattre les méchants » à « récupérer mes armes avant d'aller combattre les méchants ». Les tenants et aboutissants sont bien sûr plus complexes, mais je vous laisse le découvrir. En tout cas, l'univers est riche, l'histoire intéressante et bien tournée. La personnalité des protagonistes vaut le détour même si on ne sort pas forcément des carcans habituels. J'ai également apprécié le fait que l'on ressente le côté « jeu vidéo », dans le sens où l'on voit les interactions stratégiques entre les compétences des personnages. J'ai eu le sentiment d'avoir en face de moi une histoire tirée d'un tactical RPG. Ce n'est certes pas le type de jeu auquel appartient Tales of, mais bon, on reste dans le ton.
Le dessin est à mon sens un très bon point pour ce manga. Le chara-design dépote et, bien que ce soit le fait du designer du jeu, j'ai bien apprécié cette patte précise et expressive. Dans le détail d'ailleurs, le dessin diffère tout de même de celui du jeu vidéo sans trop s'en éloigner. Le trait est fin, les effets de lumière sont super bien rendus. J'aime bien le bestiaire et surtout les quatre grands esprits représentant les éléments. Ils changent de ce qu'on peut voir habituellement.
Après, l'énumération de tous ses points positifs, je termine par une note moins enjouée. Ce manga ne m'a pas particulièrement transportée malgré son côté sympathique. J'ai un peu eu l'impression de passer à côté de quelque chose lors de la lecture. Celle-ci m'a parue quelque peu lourde par moments, je n'ai pas dévoré le premier tome en une fois. Trop d'éléments d'un seul coup ? Un rythme dynamique mais au final assez passif ? Je ne sais qu'en penser. Cela reste toutefois un très bon manga qui satisfera les fans de la saga mais aussi des adeptes d'histoires fantasy et de grandes aventures. » 

DDG, le 07/07/2013, un tome lu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici