Univers des Tales of

Tales of Legendia

Tales of Legendia

Titre original: 
Tales of Legendia
Auteur(s): 
Genre: 
Heroic-fantasy, aventure
Éditeur original: 
Ichijinsha
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2012 (le 24 mai)
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple+ jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
178
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
Bimestriel

Avis

 Elle possède un pouvoir immense... Il fait tout pour la dissimuler et la protéger des convoitises... Mais ce fragile équilibre est brisé... Voici le schéma sur lequel débute l'aventure. Dans la famille Tales of, je voudrais, Legendia! Ah tu ne l'as pas? Tant pis je fais avec! Ainsi donc j'aborde ce manga Tales of Legendia sans connaître le jeu original.
Notre héros est un farouche combattant prêt à tout pour le bien de sa soeur. Ils vivent en évitant le plus possible le contact avec les autres pour prévenir d'éventuels dangers, jusqu'au jour où ils ne peuvent plus se cacher. Une histoire très classique dans l'Heroic Fantasy et le premier volume n'est pas des plus convainquants.
Déjà pour commencer, j'ai été assez étonnée par le héros dont le physique ressemble grandement à celui d'Allen Walker, le protagoniste de D. Gray-Man. Ensuite les autres personnages apparaissant ne sont pas très marquants non plus. Sans être des stéréotypes du genre, ils manquent de panache. Ensuite, le scenario paraît assez peu fouillé, l'histoire d'une fille pure et innocente qui a un pouvoir légendaire et qui est poursuivie par le grand nombre a été brassée sans cesse. Et ici, le traitement ne présente rien de notable par rapport à ce qui existe déjà.
Le dessin est assez banal. Les personnages sont correctement dessinés mais les décors et environnements manquent cruellement de détail pour nous immerger dans l'univers. L'eau y est dessinée de manière très compacte, ressemblant peu à du liquide. Bref, ça manque de poésie et de charme dans l'ensemble et l'on a parfois un sentiment d'inachevé.
Le premier tome semble introductif à la véritable aventure et les différents acteurs. Donc le plus intéressant reste probablement à venir mais le début n'étant guère prenant, il n'engage pas beaucoup pour lire la suite. N'ayant jamais joué au jeu original, je ne pourrai tenir la comparaison de la fidélité. Peut-être que mes reproches iraient davantage à l'oeuvre originale. Quoi qu'il en soit, le manga devra vraiment gagner en intérêt par la suite mais pour l'heure Tales of Legendia reste trop moyen. 

Hanoko, un tome lu, le 10/06/2012

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici