Superior

Superior

Titre original: 
Superior (シューピアリア)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, humour, aventure, action
Éditeur original: 
Square Enix
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
9 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
9
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
178
Prix: 
6,50€
Rythme de parution: 
terminé

Résumé des tomes

Avis

"Voici de l'heroic-fantasy, pondu par Square Enix. Inutile de passer par quatre chemins, on sent clairement l'influence des jeux vidéo et de la patte des RPG de la grande entreprise.

Je vais commencer par vous parler des graphismes : très jolis, on a droit à un chara-design plutôt sympa bien qu'assez peu original, notamment au niveau des monstres (du moins concernant le tome 1, le seul que j'ai lu jusqu'à présent). Les protagonistes sont agréables à suivre, chacun ayant une idéologie extrême mais arrivant plutôt bien à cohabiter. Sheila est l'archétype de la cruauté mais aussi de l'innocence, en ce sens qu'elle n'hésite pas à faire agonir, mais aussi à jouer les nouilles d'une façon telle que c'en devient presque naturel. La dichotomie entre ses deux facettes de personnalité rend le personnage très intéressant. J'aime son côté froid et sans vergogne, mais j'adore son côté "je sors de mon oeuf et j'aime pas les injustices". Pour finir avec elle, sa façon de parler et de réagir est géniale, surtout quand ça concerne le héros, le gars qu'elle est censée tuer mais dont elle est amoureuse.
Exa, le héros, est un peu plus classique dans son genre. C'est un gars qui a perdu sa famille à cause du roi démon et qui ne rêve que de vengeance au nom de l'humanité entière. Il refuse de tuer qui que ce soit, même ses ennemis, sauf le roi démon. Il semble passablement débile, mais est loin d'être né de la dernière pluie malgré ses idéaux un peu naïfs. Cependant, je le considère plus comme un faire-valoir de Sheila, une raison à donner à son histoire, qu'un véritable pilier de trame (du moins dans le tome 1).
Niveau histoire de manière générale, c'est vraiment axé sur l'humour et le côté jeu vidéo. Le thème reste cependant la classique dichotomie entre le bien et le mal, les humains et les démons. Pourquoi ai-je dit jeu vidéo ? Et bien parce que les monstres que nos héros croisent aléatoirement (semble-t-il), sont présentés avec une fenêtre montrant points de vie et de mana. Très fun bien que peu utile. Pour l'humour, c'est niveau dialogues et situations qu'il faut se tourner. Évidemment, c'est Sheila et Exa qui sont les principaux acteurs de ces scènes cocasses. C'est pas du haut niveau, mais ça reste plaisant. A la fin du tome 1, l'apparition de Lakshry présage des poilades supplémentaires. J'ai adoré son dialogue avec Sheila, qui lui a tapé dans l'oeil : 

"Lakshri : Tu es dispo ?
Sheila : Comment ça, "dix peaux" ?
L : Euh... je veux savoir si tu as quelqu'un, quoi...
S : Quelqu'un avec dix peaux ?"

Non mais franchement... Bref, un shônen qui vaut le coup d'oeil si on aime l'heroic-fantasy et l'humour. De plus, Sheila est un personnage qui vaut vraiment le détour.
Au fait, pourquoi ce titre ? Et bien l'auteur précise sur les couvertures non volantes (c'est donc plus ou moins caché) qu'il l'a choisi au pif, en cherchant dans le dico..." 

DDG, le 14/10/09, 1 tome lu.
17/03/10, 4 tomes lus.

Suite de ce manga : Superior Cross.  

Une reine démone vivant aux côtés du héros? Poursuivez avec Maoyu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici