Street Fighting Cat

Street Fighting Cat

Titre original: 
Noraneko Sekai
Auteur(s): 
Genre: 
Humour
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Shounen Sunday S)
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2017 (le 5 juillet)
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€

Avis

Adepte des chats, et parce que la maison d'édition vend ce manga comme étant un Sun ken rock avec des chats, j'étais impatiente de le lire. Hélas, j'ai été déçue.
L'histoire est peu accrocheuse. Un chat looser qui se fait défoncer la gueule juste parce que c'est un couard, des gros chats chef de clan qui roulent des mécaniques et qui se tirent la bourre juste pour pouvoir manger dans certaines poubelles... Rien de bien passionnant en fait. Les personnages sont peu attachants, surtout le héros. Et l'humour employé n'est pas drôle.... L'action n'est pas mise en valeur, les combats sont sans saveur, et j'avais limite mal pour le pauvre chat qui se fait dégommer la truffe à tout bout de champ. Je sais que le monde des chats des rues est cruel, mais quand même...
Sinon le dessin est simpliste, j'ai du mal à distinguer les félins les uns des autres. On voit que l'auteur s'est renseigné sur les positions que prennent les chats parfois. La plupart du temps, ils sont humanisés, surtout lors des combats.
Petite BD en quatrième page de couverture, évoquant les raisons qui ont poussé l'auteur a continuer le manga. Sympa mais ça aurait été bien que l'histoire de base soit cool... 

Bref, un manga de chats yakuza pas folichon. 

DDG, le 30/07/17, un tome lu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici