Six Destinées (les)

Six Destinées (les)

Titre original: 
Gekka no hazure gedou
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, action, aventure
Éditeur original: 
Kadokawa
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2015
Date de sortie en France: 
septembre 2016
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€

Avis

"La dernière sortie Doki-Doki de l'été est franchement réussie. Un bon petit shônen des familles, avec tout ce qu'il faut de fantastique, d'action et d'humour.
Miroku est un sale gosse qui fait la bêtise du siècle en libérant le roi des Gedô. Cela lui coûte sa mère et sa soeur devient un démon. Pour la sauver, il "s'injecte" lui-même le "virus" qui transforme en Gedô (voyez là l'effet zombie). Trois ans plus tard, Miroku a intégré le groupe de guerriers qui protège la population des Gedô (vachement plus nombreux et énervés depuis la libération de leur roi) et tente de lever la malédiction qui pèse sur sa soeur.
L'histoire peut paraître assez basique, racontée ainsi. Pourtant, elle recèle une myriade de détails intéressants, le tout porté par des personnages aux caractères hauts en couleurs et à la profondeur importante. Le héros, malgré sa monumentale connerie, ne cherche pas spécialement à se racheter auprès du groupe Rikudô qui protège les civils des Gedô ; il veut juste que sa soeur redevienne humaine. Bien sûr, les tensions entre les membres du groupe et la fratrie sont grandes, mais la plupart ont su faire contre mauvaise fortune bon coeur.
Par ailleurs, on sent bien que la mission du Rikudô dépasse leur tâche de protection de la population. On n'en sait encore assez peu sur le groupe, mais j'ai hâte d'en découvrir davantage. D'autant que leurs pouvoirs semblent sympa, basés sur les six destinées bouddhiques. Quand le folklore s'en mêle, j'adore.
Pour le coup, tout ceci n'est pas sans me rappeler D. Gray-Man, même si les points de comparaison restent peu nombreux. Le roi Gedô me fait penser au conte millénaire, et la patte des deux mangaka est assez semblable. Après, les deux manga sont franchement chouettes et méritent tout deux une lecture.
Le dessin est précis et net, sans bavure. Le chara-design est judicieux et les personnages sont tout de suite attachants. De manière générale, le manga donne l'impression d'un travail soigné et étudié. Les scènes d'action sont dynamiques et l'humour ressort bien des moments plus légers.  

On notera quelques touches de violence çà et là, mais rien qui mérite d'éloigner les plus jeunes. C'est un bon shonen à l'histoire travaillée et au crayon agréable." 

DDG, le 13/09/016, un tome lu.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici