Shine - Smile at the runway

Shine - Smile at the runway

Titre original: 
Runway de Waratte (ランウェイで笑って) - Smile at the Runway
Auteur(s): 
Genre: 
tranche de vie, drame
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Shuukan Shounen Magazine)
Éditeur français: 
nobi nobi ! (collection Shojo)
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
3 avril 2019
Nombre de tomes: 
13 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
4 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Nathalie Lejeune
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

C’est bien connu, les shonen sont capables de rendre passionnants n’importe quel sujet (ou presque lol). Alors pourquoi pas le milieu de la mode!

Shine se pare de tous les outils de départ d’un shonen. Un protagoniste lycéen qui a un rêve voulant atteindre le sommet, ici devenir mannequin haute couture et défiler à la Fashion Week. Cet objectif toutefois semble impossible à cause de prérequis défavorable à notre héroïne. Mais déterminée comme jamais, elle fera tout pour braver l’impossible. Le manga nous explique au fur et à mesure tous les termes techniques, bien nous immerger complètement dans ce corps de métier, comme un shonen sportif nous enseignerait les bases du sport représentés avant de passe aux choses sérieuses  . On retrouve la figure du père initialement plutôt inaccessible et rapidement, elle se trouve un side-kick. La différence c’est que ce coéquipier va prendre une aussi grande importance qu’elle. L’on verra se tracer leur deux parcours parallèlement, un peu comme dans un Bakuman., sauf qu’ici, nous suivons effectivement les deux personnages, l’un ne disparaît pas des radars. Bien sûr tous deux vont se révéler bourré de talent et de volonté qui ne demande qu’à fructifier. Le scenario s’inscrit donc dans la plus pure tradition des shonen mais l’originalité demeure l’inversion des caractères des héros. Une héroïne énergique et un héros très doux. À ce titre, je trouve d’autant de plus regrettable de la part de l’éditeur français d’avoir classé ce manga en shojo et de lui avoir collé une image assez infantilisée sur la quatrième de couverture entre autres, contrairement à l’édition japonaise. Ce manga permet justement de casser un peu les clichés et de toucher un public peut-être moins porté sur le sujet a priori avec ces héros aux aspirations bien particulières. Les autres personnages ne sont pas encore beaucoup développés, à voir par la suite.
Le dessin est déjà très pour un auteur apparemment débutant, à la fois très fin, détaillé et qui rappelle pas mal de shonen romantiques. D’ailleurs, l’expressivité des personnages me rappelle agréablement le style de OOIMA Yoshitoki.

Un shonen donc à la fois original et très classique, fort sympathique à lire. Pour continuer sur le sujet, l'une des références en la matière demeure Paradise Kiss.

 

Hanoko, un tome lu, le 21/11/2019

 

À savoir que ce manga va être adapté en anime.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici