Sayonara Football

Sayonara Football

Titre original: 
Sayonara Football (さよならフットボール)
Auteur(s): 
Genre: 
Sport, tranche de vie, drame, humour, romance
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Magazine E-no)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Shonen)
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
9 juin 2016
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
207
Prix: 
6,60€

Résumé des tomes

Avis

Un manga de sport au féminin? Et non, il s'agit bien d'une équipe masculine de football que nous allons suivre avec cependant une héroïne qui rêve d'être sélectionnée en tournoi! 

Les mangas sportifs qui sortent des sentiers battus, ça ne court pas les terrains. Pourtant il y aurait tellement à raconter que seulement des tournois où chaque mec veut prouver qu'il en a dans le froc. Combien de mangas sportifs incluent des filles potiches qui tiennent au mieux le rôle de manager? On avait vu dans Eyeshield 21 une tentative d'inclure une fille dans une équipe de garçons (d'autant plus que c'est un manga parlant de football américain!), mais presque aucun auteur qui s'est attaché à développer réellement ces quelques personnages féminins introduits.
L'histoire de Sayonara Football coule de source, je trouve effarant qu'il n'y en ait pas plus dans le même style (ou alors je ne les connais pas). Quand je dis "coule de source", je n'entends pas par là une histoire cliché cousue de fil blanc mais une histoire pertinente, au scenario ficelé exactement comme il devrait être, prouvant que l'auteur va au bout de ses idées. Le ton est très juste car il ne tombe dans la caricature du clivage des sexes. Nozomi est une excellente joueuse de football, sans être invincible, pas de Girl Power abusif. Et les garçons, pas des macho de base, reconnaissent sa valeur et souhaiteraient même sans le clamer sur tous les toits qu'elle joue avec eux. C'est davantage par un réalisme qui les empêche de prendre la décision a priori fantaisiste de la faire jouer en compétition. On les sent plus dans l'optique "elle joue bien mais elle a plus de risque de se faire blesser, ce serait un handicap trop important pour l'équipe" que "Une fille ça saura jamais taper dans un ballon". Plusieurs personnages disent même d'elle "si seulement elle était un garçon", mais c'est justement parce qu'elle est une fille qu'elle fait autant d'efforts pour prouver sa valeur et qu'elle se démène pour sa passion au-delà de la barrière du sexe.
Sayonara Football, ce n'est pas seulement une critique sociale du monde sport mais aussi un shonen de sport sympathique à lire. Les personnages sont simples et attachants et on a droit à de bons matches et entraînements. Le dessin de l'auteur n'est pas hyper maîtrisé, mais les moments d'action bénéficient de bonnes mises en scène, découpage et dynamique d'image.  

Avec seulement deux tomes, Sayonara Football ne marquera sûrement pas l'histoire du manga. Toutefois, espérons qu'il ouvre la voie à d'autres mangas sportifs plus créatifs et atypiques! Nozomi réussira-t-elle à réaliser son rêve, ou bien devra-t-elle dire Sayonara pour de bon au football?
En petit message personnel à tous: pour ceux ou surtout celles qui n'aiment pas le fooball en disant "les joueurs de football sont des tapet*** à geindre non-stop et feinter des blessures", regardez le football féminin haut niveau. Pas de coup de sifflet toutes les dix secondes, pas de simulations et la technicité est au rendez-vous! 

Hanoko, le 09/06/2016, deux tomes lus

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici